PHOTO

Monster Project

Communiqué de presse
Emmanuelle Huynh, Kosei Sakamoto
Monster Project



Horaire : 20h
Durée : 1h 



Première partie

Solo : Kosei Sakamoto : Kaibutsu (Monstre)

Deuxième partie
Duo : Emmanuelle Huynh : Futago (Jumelle)

— Interprétation : Aline Landreau et Masako Sugimoto

— Musique de Kaibutsu : Daito Manabe
— Musique de 
Futago : extraits de Messe pour le temps présent ( Pierre Henry
)
— Costumes de Kaibutsu : Kyoko Domoto
— Lumière : Tomohiko Watarikawa et Takayuki Fujimoto (Dumb Type)

A l’occasion du Festival d’automne, Monter Project réunit sur la scène de la Maison de la culture du Japon la chorégraphe française Emmanuelle Huynh et son jeune homologue nippon, Kosei Sakamoto. Après avoir écrit un solo pour Yuka Saeki, et l’avoir transmis à Aline Landreau, danseuse du CNDC d’Angers, ce dernier a proposé à Emmanuelle Huynh d’écrire aussi un solo pour les deux danseuses. Deux interprètes, deux écritures autour du thème du « monstre » : un circuit par où se dévoilent les écarts entre les corps, les esthétiques, les langages.

Emmanuelle Huynh a choisi de montrer le monstre par la  création d’un objet bicéphale — se demandant « si le monstrueux n’est pas plutôt le même multiplié par deux »… Comme des sœurs jumelles, familières et inquiétantes, les deux interprètes se transforment en énigmatiques siamoises. Évoluant dans un univers électrique, scandé par la célèbre Messe pour le temps présent de Pierre Henry, elles dérivent à l’unisson, s’emboîtent, laissant progressivement apparaître un organisme mutant, drôle et angoissant.