DANSE

Mois de la Photographie

26 Oct - 15 Déc 2004

Le premier mois de la photographie à Paris, Berlin et Vienne débute le 26 octobre pour courir jusqu’au milieu du mois de décembre. Exposition dans divers lieux parisiens, conférences, débats et projections autour d’un seul médium pour une découverte en profondeur. A chacun de se faire son itinéraire à travers les dizaines de propositions.

Communiqué de presse
Mois de la photographie

Le premier Mois européen de la photo qui s’ouvre en Novembre 2004 consacre la dynamique et le succès international d’une Biennale créée en 1980 —le Mois de la Photo à Paris—, et devenue au fil des ans tout à la fois une manifestation populaire de par son nombre de visiteurs, et un panorama de la création artistique contemporaine faisant de Paris la capitale incontestable de la photographie.

Au-delà du soutien de la Ville de Paris aux concepteurs et à l’association chargée d’organiser cet événement-phare, les galeries privées, le mécénat d’entreprise au même titre que diverses institutions françaises ou étrangères ont participé au rayonnement de la Biennale soit par des concours financiers soit par la mise à disposition d’espaces.

Pendant 24 ans, l’objectif majeur aura été de confronter les différentes tendances de la photographie contemporaine, de révéler de nouveaux artistes, et d’initier toutes les catégories de Parisiens à l’histoire de l’image fixe, en complétant cette information par la publication de catalogues, de monographies, et de films , sans oublier colloques et débats en fonction des thématiques diverses. Aujourd’hui, en accord avec la politique culturelle définie par le Maire, et à partir de l’idée que la création artistique ne saurait être circonscrite à des frontières, le Mois de la Photo à Paris devient désormais le premier Mois européen de la photo avec en 2004 la participation de Berlin et de Vienne en attendant l’élargissement à d’autres capitales.

Dans la pratique, cela se traduit dès la prochaine édition par une collaboration artistique entre les trois capitales européennes, chacune gardant cependant sa liberté de programmation autour des expositions-phare retenues pour être tour à tour présentées à Paris, Berlin et Vienne. Autrement dit, il y aura regard commun, mais également complémentarité.
C’est le principe même de cette diversité culturelle que l’Europe veut pérenniser en évitant un modèle artistique unique. Vive donc ce premier Mois européen de la photo qui s’installe avec l’enthousiasme partagé des artistes et de tous les organisateurs et qui promet de satisfaire l’attente des médias et de la presse toujours sensible au renouveau.

Henry Chapier
Président de Paris-Audiovisuel/Maison Européenne de la Photographie