ART | EXPO

Mike Kelley

02 Mai - 05 Août 2013
Vernissage le 02 Mai 2013

Mike Kelley a constitué une œuvre complexe, protéiforme et dérangeante, s’inspirant des cultures savante et populaire. Le travail érudit et teinté d’irrévérence de l’artiste se déploie dans des performances, des œuvres graphiques, et des dispositifs dans lesquels sont convoquées toutes les techniques (vidéo, photographies, objets hétéroclites).

Mike Kelley
Mike Kelley

Cette exposition est la première rétrospective française consacrée à l’œuvre de Mike Kelley, à travers un parcours d’une centaine d’œuvres réalisées entre 1974 et 2011. Décédé prématurément en janvier 2012, l’artiste américain (né en 1954 à Detroit) a laissé derrière lui une œuvre complexe, protéiforme et dérangeante, puisant tout à la fois dans la culture savante et la culture populaire.

Après une première étape au Stedelijk Museum d’Amsterdam, cette rétrospective, conçue en collaboration avec la Mike Kelley Foundation for Arts, sera ensuite présentée au PS1 de New York et au MoCA de Los Angeles. Chaque ville constitue un rendez-vous spécifique puisque chaque présentation est reconfigurée par le commissaire du lieu d’accueil.

Ainsi, le parcours de l’exposition s’articule autour des temps forts de la production de l’artiste. Les grandes installations, telle The Poetics project (avec Tony Oursler), 1977-97, sont confrontées à des ensembles de travaux plus intimistes, en particulier sur papier, issus de collections européennes et américaines.

Des premières performances réalisées à Cal Arts, la célèbre école d’art de Los Angeles, à l’œuvre graphique d’une richesse étonnante et aux dispositifs spectaculaires dans lesquels l’artiste recourt à toutes les techniques (vidéo, photographies, objets hétéroclites), le travail érudit et teinté d’irrévérence de Mike Kelley se déploie dans un parcours visuel et sonore saisissant.

L’exposition est accompagnée d’un catalogue conçu sous la direction de Sophie Duplaix, avec des textes de Jean-Philippe Antoine, John Welchman, Sophie Duplaix, Marie de Brugerolle et Clara Schulmann.