ART | EXPO

Ménage/Montage

28 Oct - 22 Déc 2016
Vernissage le 27 Oct 2016

L’exposition « Ménage/Montage » organisée par Vidéochroniques à Marseille rassemble des sculptures, installations, dessins et pein­tures de Nathalie Bujold. Des œuvres qui font autant appel aux techniques traditionnelles qu’aux outils modernes pour explorer l’image en mouvement.

L’exposition « Ménage/Montage » proposée par l’association Vidéochroniques à Marseille rassemble les productions pluridisciplinaires de Nathalie Bujold. Des œuvres qui explorent l’image en mouvement à travers la vidéo mais aussi la sculpture, l’installation, le dessin, la pein­ture…

Les techniques traditionnelles côtoient la vidéo et le numérique

Les réalisations de Nathalie Bujold usent de tous les médiums pour mettre à jour le mouvement où il ne s’affirme pas de façon évidente. L’œuvre intitulée Vagues est composée de huit morceaux de bois taillés en longueur et dont l’épaisseur présente une ondulation. Posés côte à côté, les huit fragments sont, bien qu’immobiles, semblables à une surface d’eau animée de vagues. Sous le titre HIT, un tissage en fil de coton présente huit rectangles répartis en deux colonnes identiques, chacune d’elles étant formée de quatre vues différentes d’un visage en gros plan. La nature souple du tissu accroché au mur soumet les portraits à des mouvements qui rendent parfois différentes deux images identiques.

En usant de techniques traditionnelles, parfois associées au monde domestique et féminin (comme le tissage ou le tricot), aussi bien que de moyens modernes tels que les outils informatiques, les œuvres de Nathalie Bujold montrent l’omniprésence du mouvement sans recourir nécessairement à la vidéo. C’est à travers les gestes pratiqués que se dessine le mouvement : les entrelacs de fils, la souplesse des textures, la répétition de motifs, les trames, les séquences, les variations…

Révéler le mouvement à travers les gestes mis en œuvre

Sur de minces tablettes murales en tilleul superposées se succèdent des polaroïds qui sont tous caractérisés par une teinte dominante. Leur répartition sur les supports forme des ensembles colorés semblable à un nuancier. Dans cette œuvre intitulée Déviation chromatique, le mouvement s’orchestre à travers les variations de couleur et celles, également subtils, des motifs photographiés, essentiellement faits de lignes droites : lignes de fuite, lignes parallèles ou croisées.

Parmi la grande variété de supports et de médiums qu’adopte la pratique de Nathalie Bujold, la production vidéo occupe depuis la fin des années 90 une place importante. Mais même dans ce champ artistique, l’accent est mis sur la mise en œuvre de gestes, le bricolage. Le titre donné par Nathalie Bujold à son corpus filmique, Les Productions de l’Esprit Pratique, est révélateur de cette démarche.

AUTRES EVENEMENTS ART