PHOTO

Melik Ohanian

Si la notion de parcours est au cœur du projet «From the voice to the hand» elle l’est également dans ce lieu singulier qu’est l’Abbaye de Maubuisson.
La Grange à Dîmes ouvre le chemin en accueillant un hamac géant. Œuvre monumentale, tissée durant cinq mois par les habitants d’un petit village mexicain, elle donne par sa taille la dimension de cet espace plus souvent voué aux installations vidéos et à l’obscurité.
Ici, d’un bout à l’autre de ce hamac titanesque, on prend conscience des latitudes de la Grange, de son sol en terre battue, de l’écho des voix et de la relation à l’objet. L’un dans l’autre forme l’œuvre.

Ce travail collectif est sans doute la seule œuvre achevée que l’on peut croiser dans l’exposition de l’Abbaye. Ailleurs, tout est commencement, construction, élaboration. Melik Ohanian s’attache bien moins à l’œuvre achevée qu’à sa conception.
Dans la salle des Religieuses, des briques sont minutieusement entreposées sur des palettes, la machine ayant servi à les réaliser est également exposée. Dans cette même salle une maquette de plâtre laisse deviner les plans du futur projet, en devenir. Le résultat achevé n’est jamais exposé, l’idée et les moyens mis en œuvre sont le cœur du travail de Melik Ohanian.

Ainsi, dans la salle des Latrines, un autre moment de la conception est présenté, celui de la réalisation, en équipe, de lettres en plâtre. Destinées à s’ajouter au grand projet, on ne sait réellement à quoi serviront ces pièces. Comme pour le hamac, le travail collectif est ici mis en lumière et fait partie intégrante de l’œuvre, indépendamment de sa finalité, ou comme un tout à sa concrétisation.

Les œuvres de Melik Ohanian semblent se situer dans cet espace charnière, juste après l’idée, juste avant la finalisation de l’œuvre. Un travail qui questionne aussi la notion de temps et d’espace dans lequel se réalise le geste de l’artiste.
Melik Ohanian explore ainsi la notion d’exposition dans les étapes qu’elles comportent, dans le temps de sa réalisation, dans l’espace qui accueille les œuvres.
L’exposition se termine sur le projet Cosmoball d’une équipe de football dans les maillots sont exposés. L’artiste laisse deviner les règles. Un futur match se prépare donnant à ce projet qui clôt l’exposition un prolongement dans le temps.

Melik Ohanian
— exposition From The Voice To The Hand, abbaye de Maubuisson
— Datcha Project, 2008. Installation, machine à briques, briques en forme de T, maquette
Cosmoball, 2008. Stade de foot de 50m de diamètre et trois cages circulaires réalisés dans le parc de l’abbaye Maubuisson