DESIGN | EXPO

Renversant ! Quand art et design s’emparent du verre

15 Mar - 30 Juin 2019
Vernissage le 15 Mar 2019

Exposition réunissant une centaine de pièces récentes (des années 1990 à aujourd'hui), "Renversant ! Quand art et design s'emparent du verre" laisse la part belle aux curiosités. Pour un parcours jonglant avec l'étonnement, dans un lieu à l’architecture unique, à la croisée du dionysiaque et de l'apollinien.

Avec son architecture signée XTU (2016), la Cité du Vin se distingue dans le paysage bordelais. Arborant des formes de verre et d’acier, arrondies et souples comme un alambic, elle se reflète tranquillement dans la Garonne. En accord avec cette dynamique étonnante, son exposition actuelle propose de découvrir quelques formes dédaléennes et volutées. Avec « Renversant ! Quand art et design s’emparent du verre », la Cité du Vin propose une incursion dans le bizarre. Poussant des objets fonctionnels (verres, bouteilles, carafons…) aux limites du praticable. Et même au-delà, à l’instar de Bouteille estomac (1993), du plasticien Fabrice Hyber. Soit une pièce aux allures de Bouteille de Klein — surface fermée, sans bord, sans intérieur ni extérieur — où la forme d’un estomac s’immisce dans ce parcours sans début ni fin. Hubris des formes célébrant la joyeuse harmonie d’une ivresse modérée, « Renversant ! » joue la carte de la curiosité.

« Renversant ! Quand art et design s’emparent du verre » (Cité du Vin, Bordeaux)

Exposition proposée par la Fondation pour la culture et les civilisations du vin, sous le commissariat de Bettina Tschumi, « Renversant ! » réunit ainsi une centaine d’objets contemporains. Soit une façon ludique de plonger dans le processus de transformation. Et du sable au verre, du raisin au vin, de l’objet utilitaire à l’œuvre d’art… Quantités de trajectoires s’esquissent. Jusqu’au paradoxe : celui de la promotion. Aux échecs, lorsqu’un pion atteint le dernier rang du camp adverse, il est promu reine. Un revirement complet, sans variation de forme. Un revirement qui n’existe ainsi que dans la perception des joueurs, ou de ceux qui connaissent les règles. Et de promotions en porte-bouteilles : l’esprit de Marcel Duchamp semblerait presque flotter dans l’exposition « Renversant ! » Où les visiteurs pourront notamment découvrir Bottled (2016) de Joséphine Wister Faure. Un dispositif sonore en forme de bouteille et porte-bouteille, où les messages transitent par la poésie d’une bouteille sans océan.

Entre art et design : l’imaginaire vinicol, de l’ivresse à la précision

Berdaguer & Péjus, Vogt + Weizenegger, Françoise Quardon, Richard Deacon et Bill Woodrow, Gaetano Pesce… Les publics de « Renversant ! » pourront déambuler au fil d’un parcours structuré en quatre temps. À savoir « Fonctions », « Symboles », « Détournements » et « Images du vin ». Pièces en verre, mais aussi dessins, installations, vidéos et performances viendront étayer cette incursion dans l’imaginaire vinicole. Un imaginaire alliant griserie et précision. Une folie maîtrisée, comme la forme des carafes à décanter. Mais délaisser la sacralisation permet aussi des échappées créatives. À l’instar du designer Arik Lévy, transformant des bouteilles en luminaires — JAR RGB, 2013. Quant à la designer Matali Crasset, c’est avec une pièce spécialement conçue pour l’exposition, Vino sospeso (2018), qu’elle invitera à prendre la clef des champs. Via un objet à boire nomade. Pour une exposition à multiples facettes, miroitantes comme la Cité du Vin.