DESIGN | EXPO

Hollar : Art Graphique Tchèque

14 Juin - 24 Août 2019
Vernissage le 13 Juin 2019

Avec "Hollar : Art Graphique Tchèque", le Centre tchèque de Paris propose une incursion dans l'actualité d'une vaillante centenaire. Soit Hollar, une association et galerie pragoise, fondée en 1917 et dédiée à la production, diffusion et exposition d'arts graphiques tchèques.

Pour la saison estivale, le Centre tchèque de Paris propose une exposition consacrée au graphisme tchèque. Et à un graphisme particulier : celui du groupe Hollar. Association et galerie, Hollar compte plus de cent-soixante artistes, dont cent-trente-cinq designers graphiques. Installée à Prague, la Galerie Hollar organise régulièrement des évènements présentant les œuvres de ses membres. Avec l’exposition « Hollar : Art Graphique Tchèque », occasion est donnée de plonger dans le dynamisme de cette entité centenaire. L’accrochage réunira ainsi une trentaine d’originaux, représentatifs de la diversité du groupe. Car s’il y a bien un élément qui distingue l’association, c’est la pluralité de ses approches, techniques, mouvances et influences. Réalisée en partenariat avec la Galerie Hollar, sous le commissariat d’Alena Laufrova, l’exposition présentera des créations de Miroslav Posvic, Karel Demel, Ondrej Michalek, Lenka Vilhelmova, Jarmila Janujova, Ivo Kren, Martin Raudensky, Vladimir Suchanek… De quoi, en somme, découvrir un pan entier du graphisme tchèque.

Exposition « Hollar : Art Graphique Tchèque » : l’actualité d’un groupe centenaire

La Société des peintres-graveurs tchèques Hollar [Sdruzeni ceskych umelcu grafiku Hollar, alias SCUG Hollar] a été fondée en 1917 par Tavik Frantisek Simon (alias T. F. Simon). Le nom Hollar fait référence au graveur baroque tchèque Vaclav Hollar (1607-1677). Comptant plusieurs membres (dont Max Svabinsky, Vojtech Preissig, Frantisek Kupka, Viktor Stretti, Zdenka Braunerova, Frantisek Bilek, Jan Konupekand…), Hollar entretient, à ses débuts, des liens étroits avec l’École de Paris. Tous ou presque ayant vécu à Paris durant les années précédant la Première Guerre mondiale. Actif, le groupe fédère ainsi graveurs, lithographes, graphistes… Tout en organisant de nombreuses expositions et publications. Au Printemps de Prague, en 1968, fait suite la Normalisation. Soit un retour à l’ordre massif. Hollar est dissoute en 1972. En 1989, la Révolution de Velours ferme à son tour la lourde parenthèse de la Normalisation, et Hollar reprend alors du service, jusqu’à aujourd’hui.

Une trentaine de créations graphiques originales au Centre tchèque de Paris

À travers son siècle d’existence, Hollar a affirmé sa position. Celle de fédérer les arts graphiques tchèques d’une part. Et l’idée d’une association regroupant des artistes uniques, sans blesser leur individualité, tout en fédérant des réalisations conjointes, capables d’aller au-delà des pouvoirs de l’individu. Soit une ligne directrice notamment formulée par Arthur Novak, en 1927, à l’occasion du dixième anniversaire de Hollar. Aujourd’hui, l’association compte près de deux-cents membres actifs et continue de pratiquer un graphisme à base de gravure et lithographie. L’étendue des styles et influences est large. Du graphisme pop et coloré, limite punk, de Martin Raudensky aux gravures plus sombres de Lenka Vilhelmova, en passant par les fins dessins d’Ondrej Michalek… Créations figuratives, abstraites, typographiques, colorées, noir et blanc, traditionnelles, conceptuelles, minimalistes, foisonnantes, intergénérationnelles… Hollar esquive l’uniformisation. Avec « Hollar : Art Graphique Tchèque », le Centre tchèque propose ainsi un choix de créations originales, représentatives de cette vitalité centenaire.