ART | EXPO

Figures de l’animal

17 Mar - 16 Juin 2019
Vernissage le 16 Mar 2019

L’exposition « Figures de l’animal » à l’Abbaye Saint-André, Centre d’art contemporain, à Meymac, réunit des peintures, dessins, sculptures, installations, photographies et vidéos qui ont pour fil rouge la question de notre rapport à l’animalité. Ces œuvres de plus de cinquante artistes contemporains internationaux mettent en lumière l’ambiguïté de ce rapport, miroir de la place que l’humanité pense occuper dans le monde.

L’exposition « Figures de l’animal » à l’Abbaye Saint-André, Centre d’art contemporain de Meymac, rassemble les œuvres d’une cinquantaine d’artistes contemporains autour des rapports que l’humanité entretient avec l’animalité. A travers des médiums et des techniques aussi divers que le dessin, la peinture, la sculpture, la céramique, la photographie, la vidéo, ou encore le moulage et la taxidermie, est explorée de façon métaphorique et projective la figure de l’animal en tant que figure de l’altérité.

« Figures de l’animal » : peintures, dessins, sculptures, installations, photos, vidéos

La relation entre l’homme et l’animal est caractérisée par une profonde ambivalence : l’évidence de leur proximité, par les nombreuses similitudes biologiques, physiques et comportementales qui les lient, se double d’un sentiment d’écart, d’étrangeté, par lequel l’homme cherche à asseoir sa singularité, à circonscrire ce qui constitue son identité. Cette ambivalence entraîne un rapport aux multiples facettes souvent contradictoires. L’animal est tour à tour dominé, exploité, objet d’affection, compagnon, symbole de tendresse ou de violence sauvage, complice ou rebelle…

L’animal vu par Sylvie Auvray, Marnie Weber, Tristan Dassonville, Mircea Cantor

Les œuvres plastiques de cinquante-trois artistes du monde entier, de Sylvie Auvray à Carmelo Zagari, en passant par Mircea Cantor, Wang Du, Anne-Charlotte Finel, Bertrand Gadenne, Victoria Klotz, Olivier Metzger, Peybak, Eric Poitevin, Luiz Roque, Alain Séchas, Dimitri Tsykalov ou encore Marnie Weber rendent compte de ces multiples figures de l’animal. La sculpture Aardvark de l’artiste américaine Marnie Weber s’inscrit dans un univers multimédia où humains et animaux s’hybrident en d’étranges créatures pour mieux narrer les passions humaines. L’œuvre Les appelants de Tristan Dassonville, ensemble de corbeaux en plastique suspendus, évoque à travers ces dispositifs artificiels d’imitation de la nature utilisés dans la chasse l’éternelle et complexe dichotomie entre nature et culture. L’installation Costume de chien de Virginie Yassef, véritable peau de chien accrochée à un porte-manteau, semble une invitation à se déguiser en animal et ainsi à franchir la limite floue qui nous sépare de lui.