ART | PERFORMANCE

Ultraskraina

04 Sep - 03 Oct 2021
Vernissage le 04 Sep 2021

Les fumigènes orange et les vestes de jogging envahissent les murs du Centre Wallonie-Bruxelles dans le cadre l’exposition « Ultraskraina ». L’œuvre de Marcin Dudek y est présentée par des projections de ses performances filmées. Mais le soir de la Nuit Blanche parisienne, Marcin Dudek présentera une performance inédite : The Group.

L’oeuvre de Marcin Dudek revient sur la jeunesse qu’il a passée dans les grands ensembles polonais, à soutenir le club de football KS Cracovia, suite à la chute de l’Union soviétique. Il s’inspire ainsi de la sous-culture hooligan, pour réfléchir à la masse et à la marge. Fumigènes orange et vestes de jogging envahissent les murs du Centre Wallonie-Bruxelles dans le cadre de l’exposition « Ultrakraina ».

« Ultraskraina » : les performances de Marcin Dudek 

La White Box du Centre Wallonie-Bruxelles — espace dédié à la projection d’œuvres vidéo —, diffuse les anciennes performances de Marcin Dudek. Dans la performance Wild (2013), il traverse un grillage comme une frontière symbolique; dans Saved by an Unseen Crack (2015) et Head in the Sand (2015), il menace le public présent comme s’il s’apprêtait à l’agresser, ou bien comme s’il allait en être lui-même victime. Dans Tribuliana (2018), Marcin Dudek dirige aussi la violence vers lui-même .

La performance The Group (2021) se déploie autour d’une installation composée d’une immense veste de jogging composée d’un patchwork de vestes. Ces vêtements fournis aux pays pauvres de l’Europe de l’Est par les pays riches de l’Europe de l’Ouest symbolisent le déclassement de certaines populations. Comme pour redonner vie à l’habit géant, Marcin Dudek tente de mettre en mouvement les manches tombantes dont s’écoulent des volutes de fumée orange.

« Ultraskraina » : foule et fumée chez Marcin Dudek

Dans ses performances, Marcin Dudek se placent souvent face au public: individu face à la foule, il interroge le rapport de l’un à l’autre. Ses réflexions proviennent de son expérience des gradins de stade. Quand l’individu se fond dans la masse, c’est elle qui s’individualise, en emportant les individus dans un élan collectif incontrôlable. Peut-être l’omniprésence des fumigènes dans l’œuvre de Marcin Dudek exprime-t-elle une inquiétude vis-à-vis des marées humaines, la fumée obligeant à s’éparpiller.

Rendez-vous au Centre Wallonie-Bruxelles le samedi 2 octobre pour assister à la performance The Group que donnera Marcin Dudek.