ART | EXPO

Horizon

05 Oct - 22 Déc 2019
Vernissage le 04 Oct 2019

L’exposition « Horizon » au centre d’art contemporain l’Atelier d’Estienne, à Pont-Scorff, présente des vidéos du dessinateur et scénariste de bande dessinée Marc-Antoine Mathieu. Autour de la notion d’horizon se déploie un nouvel exemple des passerelles possibles entre la bande dessinée et l’art contemporain.

L’exposition « Horizon » au centre d’art contemporain l’Atelier d’Estienne, à Pont-Scorff, clôt un cycle de trois expositions autour du thème « De la bande dessinée… à l’art contemporain ». Après celles de François Avril et de Louis Granet, ce sont les œuvres de Marc-Antoine Mathieu, dessinateur et scénariste de bande dessinée, qui illustrent le passage possible du neuvième art à un autre médium artistique.

De la bande-dessinée à l’art contemporain à l’Atelier d’Estienne

Auteur de la série Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves et scénographe au sein de l’atelier Lucie Lom dont il est cofondateur, Marc-Antoine Mathieu se livre à une approche expérimentale et conceptuelle de la bande dessinée, en déconstruisant le vocabulaire de ce médium et en en explorant de diverses manières à travers son œuvre la matérialité même du livre. Ainsi, plusieurs de ses albums font de l’objet livre et du format des sources d’expérimentation avec des espaces vides au milieu de planches, des cases découpées, des collages, le recours à la troisième dimension ou encore un double sens de lecture.

« Horizon » : vidéos du dessinateur et scénariste de bande dessinée Marc-Antoine Mathieu

L’exposition « Horizon » présente essentiellement des vidéos comme Le ballet d’étourneaux, réalisé par Marc-Antoine Mathieu en 2015, et prouve ainsi qu’un artiste issu de la bande dessinée peut utiliser un autre médium et créer ainsi des liens entre différents publics. L’artiste s’est ici donné pour fil conducteur la notion d’horizon en tant que « symbole de ce que l’on peut voir et qui n’existe pas », « seuil de l’invisible » et élément fondateur du voyage et de la création. Cette ligne inspire ici à Marc-Antoine Mathieu des images fixes ou mouvantes.