PHOTO | FESTIVAL

ManifestO

10 Sep - 02 Oct 2011
Vernissage le 10 Sep 2011

Neuf ans d’existence pour le festival de photographie ManifestO. Neuf années de rencontres fécondes entre une jeune photographie et un public toujours plus nombreux. Le collectif est fier de poursuivre cette belle aventure humaine et d’offrir à toutes et tous un festival gratuit où les valeurs de respect, de qualité et de convivialité résonnent le long de la Garonne.

Jane Evelyn Atwood, Anthony Barboza, Cédric Friggeri, Claire Laude, Dominique Dubois, Emile Loreaux, Emmanuel Piau, Eric Principaud, Faustine Ferhmin, Jean-Luc Bertini, Michel Delaunay, Michel le Belhomme, Nathalie Hubert, Sue-Elie Andrade-Dé, Thibault de Puyfontaine, Vincent Leroux.
ManifestO

Neuf ans d’existence pour le festival de photographie ManifestO. Neuf années de rencontres fécondes entre une jeune photographie et un public toujours plus nombreux. Autant de miracles réalisés par une équipe bénévole et passionnée. Créer un festival n’est pas chose aisée ; le maintenir et lui permettre de s’étoffer se révèle plus dificile encore. Chaque saison apporte son lot d’espoirs et ses déceptions, mais jamais nos ambitions et notre ténacité n’auront été entamées. Le désir est là, intact, de partager, de découvrir et faire découvrir, d’échanger avec le plus grand nombre. Nos exigences ne cèdent pas aux modes du moment et nous nous armons plus que jamais, face aux coups de boutoir d’une marchandisation sans principe et du nivellement culturel, l’importance primordiale du respect des auteurs et du public.

Respect des auteurs, en demeurant depuis sa création l’un des rares festivals en France à payer des droits de représentation à chaque exposant, qu’il soit amateur ou professionnel. Nul besoin de s’étendre en de longues explications corporatistes : sans photographe, pas de photographie. Ce sont les auteurs qui créent, travaillent et s’investissent afin d’offrir à chaque spectateur la possibilité d’un décillement, d’un décentrement, d’un partage des sens et des valeurs. Soutenir ce travail n’est pas seulement une question éthique, c’est aussi contribuer à ce qu’il se poursuive.

Respect du public, parce que l’exigence que nous portons est aussi la sienne. Pas un jour sans que des images apparaissent en tout sens dans un flux continu. A bien y regarder, notre situation n’est pas inédite car voilà bien longtemps que l’image étend son pouvoir sur les esprits et sur les corps. Les nouvelles formes des visibilités, de la saturation publicitaire aux écrans de surveillance, ne doivent pas nous faire oublier que l’économie du visible est un choix politique. La sidération du regard aliène plus sûrement encore qu’un supposé élitisme souvent évoqué par ceux-là mêmes qui souhaitent sauvegarder leurs privilèges. Nous faisons le pari de l’exigence car nul ne doit en être exclu : personne ne voit ce que l’autre voit et c’est dans le partage de cette expérience subjective que se construit l’altérité, la vitalité du regard et sa liberté.

La puissance critique est à la fois la terre et le fruit de cette liberté. Ainsi chaque édition est l’occasion de présenter une oeuvre ambitieuse, méconnue du grand public et bien souvent polémique. Après David Hamilton, le collectif Tendance Floue, Les Krims et Joan Fontcuberta, notre invité d’honneur cette année est la photographe américaine Jane Evelyn Atwood. Cette femme révoltée et photographe engagée, dont le travail monumental sur l’incarcération des femmes a permis de faire évoluer les lois, porte un témoignage sensible et magistral sur les formes de l’exclusion. Le festival ManifestO est aussi et surtout l’invitation toulousaine faite à la jeune photographie contemporaine : l’appel à auteurs est diffusé dans toute l’Europe et 15 talentueux lauréats ont été retenus par un jury indépendant présidé par notre invité d’honneur. La participation est accessible à tous, quels que soient la nationalité, l’âge ou la formation artistique. Aucun frais de dossier n’est exigé, les photographies des candidats ne sont ni exploitées ni cédées à des tiers…

Ce qui s’impose à nous comme une évidence semble devenir, hélas, une rare vertu. Alors que art et communication paraissent se confondre dans un même paysage évènementiel, alors que le succès d’une exposition se mesure à l’aune d’un tourisme culturel de masse, le collectif ManifestO est fier de poursuivre cette belle aventure humaine et d’offrir à toutes et tous un festival gratuit où les valeurs de respect, de qualité et de convivialité résonnent le long de la Garonne.