ART | EXPO

Manifestes

01 Oct - 18 Déc 2010
Vernissage le 01 Oct 2010

Au mois d'août 2010, la collection du Frac Bretagne a été présentée à Moscou sous le titre "L'Expérience du monde". Aujourd'hui, le centre d'art passerelle accueille, en échange, les oeuvres de la collection du NCCA de Moscou.

AES+F, Yuri Albert, Victor Alimpiev et Marian Zhunin, Konstantin Batinkov, Sergey Denisov et Vladislav Efimov, Elena Elagina et Igor Makarevich, Olga Florenskaya et Alexander Florensky,…
Manifestes

L’exposition « Manifestes » (oeuvres de la collection du Centre national d’art contemporain de Moscou) témoigne de l’engagement de cette institution publique et unique en son genre, depuis sa création en 1994, dans le développement de l’art contemporain en Russie. Sa collection (2500 oeuvres de 250 artistes) a été créée à l’appui d’un travail d’exposition, d’édition et de production d’oeuvres qui a accompagné nombre d’artistes dans de multiples projets. Les acquisitions, qui s’ouvrent désormais à l’international, ont renforcé cette démarche et, par là même, élargi les missions du NCCA.

Avec la complicité d’Irina Gorlova (directrice du département des programmes artistiques) et de Mikhail Mindlin (directeur général), nous avons choisi de présenter des oeuvres datant de la fin des années 1990 et des années 2000, émanant d’artistes de générations et de notoriété différentes.

Certains sont actifs depuis les années 1960, 1970 et 1980 et pas seulement à Moscou, d’autres n’ont initié leur cheminement que tout récemment. Les uns ont acquis une réputation internationale, les autres sont encore méconnus du public français. Mais tous contribuent à construire et à enrichir une scène artistique russe audacieuse où coexistent des propositions plurielles, hétérogènes, voire contradictoires.

Le titre, « Manifestes », au double sens du terme en français, souligne le caractère affirmé des différentes positions revendiquées par ces artistes et la force des oeuvres qui marquent visiblement l’histoire récente de l’art.

S’il fallait dégager quelques traits communs, ce pourrait être le fréquent recours à l’histoire et à la géopolitique. « Manifestes » réunit autant de regards sur le monde contemporain et la situation de la Russie marquée par les survivances du passé et les incertitudes du présent.

En outre, il faudrait souligner les liens des artistes avec la littérature et la philosophie mais aussi avec la nature dans une interrogation très actuelle sur la relation de l’homme au monde.