ART | EXPO

Manifeste 5

13 Sep - 13 Sep 2013
Vernissage le 13 Sep 2013

Pour cette cinquième soirée-manifeste, Daniel Foucard invite trois artistes et auteurs à expérimenter et livrer leur interprétation du manifeste contemporain: Laure Limongi avec Indociles, Fabrice Reymond et Le Grand Rewind, enfin Valentina Traïanova avec Sol Sol Soleil.

Laure Limongi, Fabrice Reymond, Valentina Traïanova
Manifeste 5

Laure Limongi, Indociles.
Écrivain, éditeur, Laure Limongi nous livre son manifeste littéraire: l’indocilité. «Sont indociles pour moi des artistes qui interrogent la forme, la réinventent. Peuvent requérir une participation active de la part du lecteur. Qui ne se lovent pas dans la facilité de la mode. Qui n’hésitent pas à déjouer les notions de genres, de frontières. Qui sont mus par la nécessité. On aura compris qu’il s’agit également d’une posture politique».

Fabrice Reymond, Le Grand Rewind.
Pour son «Manifeste des causes perdues», l’écrivain Fabrice Reymond explore les revers de la pensée, l’envers des avants gardes, regarde l’art de dos et tout le reste de face. Il invite à une plongée dans l’art, le corps et l’expérience de la pensée là où ils sont aujourd’hui laissés-pour-compte: la pente de l’enfance, la pensée à l’épreuve du temps qui passe, le retour à l’origine, le mysticisme, l’art et la politique.

Valentina Traïanova, Sol Sol Soleil.
«Poème pour une cantatrice-patineuse. Six chants pour quatre murs, une voix, deux haut-parleurs. Deux chants pour deux sols. Trois cercles et une danse pour trois surfaces augmentées (libres).» La voix enregistrée et sonorisée de Valentina Traïanova sera diffusée dans l’espace des Laboratoires d’Aubervilliers. Valentina Traïanova exécutera aussi une chorégraphie spécifique, tout en chantant.