ART | EXPO

Macula d’Henri Foucault

04 Fév - 25 Mar 2006

Photographies et vidéos récentes et inédites d’Henri Foucault. Il crée une illusion de sculpture à partir de la matière photographique, affrontant deux pratiques artistiques divergentes.

Habituellement, ce que l’on cherche à retrouver optiquement et sensoriellement dans la représentation photographique des corps et des choses, c’est la masse plutôt que les contours, la pesanteur plutôt que l’évanescence, la modulation volumétrique plutôt que l’étirement diaphane des surfaces.

Or, Henri Foucault sait depuis longtemps que la photographie a aussi pour indéniable qualité de pouvoir magnifier la matière, de pouvoir enfin affronter, autrement que par la sculpture, ce problème d’espace, de mise en forme et de redéploiement sans fin des re-présentations.

De cet affrontement difficilement dépassable entre deux pratiques, entre le lent façonnage d’un volume et la fulgurance de l’acte photographique, surgit la possibilité de fusionner les concepts de sculpter et de photographier. «Sosein» et «Satori», les deux séries présentées, sont l’aboutissement temporaire de cette rencontre et de ce dépassement radical.

Photographier puis sculpter, c’est désormais dans cet ordre que s’exécutent les opérations. En premier, le modèle, le corps, que l’artiste allonge, dispose puis couche sur le papier sensible après une exposition de quelques secondes. Le recours à cette technique supprime les détails au bénéfice d’un champ luminescent, privilégie le halo aux contours tranchants. Cette technique n’est pas gratuite.

De cette représentation spectrale du réel, de ce fantôme de corps pourtant déjà si présent, Henri Foucault va lui donner une nouvelle dimension en la sculptant. Avec «Sosein» (débuté en 2000), l’action ultérieure consiste à entamer la surface du papier photographique, à le trouer selon un effet de trame d’imprimerie répétitive et agrandie, entreprise soustractive de la matière à l’instar de l’acte de sculpter. Ici donc, pas de ciseau, ni de burin, encore moins de stylet, mais un outil qui troue et enlève de la matière.

Publication
Vente sur place de la monographie d’Henri Foucault publiée aux Editions Léo Scheer, textes de Guy Cogeval, Dominique Païni, Didier Semin, Jacques Aumont, Damien Sausset, Michelle Debat, Alain Fleischer, Térèsa Faucon et Henri Foucault, illustrations couleur et noir & blanc, 254 pages, juin 2005, 70 €.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Julia Peker sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Macula