PHOTO | EXPO

Double aveugle, 1970-2012

27 Juin - 22 Sep 2019

L’exposition « Double aveugle, 1970-2012 » au Pavillon Populaire de Montpellier présente pour la première fois en France l’ensemble de l’œuvre de la Canadienne Lynne Cohen, représentante majeure de la photographie contemporaine. Près d’une centaine d’images témoigne d’un travail rigoureux sur les décors contemporains, qui ouvre une réflexion sur le statut de l’image en même temps qu’une critique de la place de l’individu dans la société d’aujourd’hui.

L’exposition « Double aveugle, 1970-2012 » au Pavillon Populaire de Montpellier met à l’honneur l’œuvre de la photographe canadienne Lynne Cohen disparue en 2014. Une centaine de cliché offre un large panorama de son travail très personnel autour du statut de l’image et de la place de l’individu dans la société contemporaine.

« Double aveugle, 1970-2012 » : rétrospective de l’œuvre de Lynne Cohen

Cette première rétrospective française consacrée à la photographie de Lynne Cohen est l’exposition la plus importante présentée depuis son décès. Son titre, « Double aveugle », fait référence à une méthode expérimentale utilisée en recherche médicale, dans laquelle le chercheur comme le sujet testé ignorent si celui-ci a reçu le principe actif ou un placebo. Ce procédé paradoxal est nécessaire à tout protocole clinique car il permet d’empêcher tout biais de perception et donc d’approcher au plus près la vérité des faits.

Lynne Cohen s’est approprié la méthode scientifique « en double aveugle » pour l’appliquer à la démarche photographique, afin de capter, avec une remarquable constance remarquable au long de ses quarante ans de carrière, de l’environnement et des lieux où vit l’espèce humaine dans le monde occidental contemporain. La pratique de Lynne Cohen s’apparente à une enquête dans laquelle l’optique est le procédé empirique et l’épreuve argentique le document.

Lynne Cohen, représentante majeure de la photographie contemporaine

Réalisées à la chambre photographique, ses images, d’une grande netteté dans leur forme mais floues dans leur fond, montrent des espaces construits par l’homme mais vides de toute présence, tels les décors de mises en scène dont le sens nous échappe. Renvoyant la vision d’un monde à la fois familier et énigmatique, elles tendent au spectateur un miroir et lui inspirent de nombreuses questions : Dans cette enquête artistique et dans le monde qui lui est présenté, est-il sujet ou objet ? Quels sont ces lieux dans lequel nous vivons ?

Le rez-de-chaussée du Pavillon Populaire met en parallèle les photographies couleur et de grand format produites dans les années 2000 par Lynne Cohen et les images de format plus modeste du tout début de sa carrière. Plus de soixante photographies dont certaines inédites offrent ainsi une perspective sur la progression de la recherche de l’artiste au fil du temps. A l’étage sont exposées les œuvres des années 1980 aux années 2000, dont les grandes séries sur les stands de vente et de démonstration, les salles de classe et de formation, les salles des fêtes, de sports et de loisirs, les lieux d’entraînement policier et militaire, les laboratoires scientifiques et les sites de recherche médicale.