DANSE | SPECTACLE

25 Jan - 25 Jan 2020
Vernissage le 25 Jan 2020

Le spectacle familial de la compagnie Maduixa montre qu'il est impossible d'empêcher aux enfants de jouer. Même au cœur des rizières chinoises, deux sœurs usent de leur imagination pour introduire de la poésie et de la magie dans leur labeur quotidien.

La compagnie de théâtre suisse Maduixa a déjà été récompensée par deux fois pour sa création Dot, jugée meilleur spectacle pour enfants. L’année dernière, c’est leur nouvelle création qui leur a valu le prix Mostra Alcoi du meilleur spectacle familial. Le chorégraphe Baldo Ruiz collabore avec la compagnie VisualArt pour sensibiliser à la question du travail des enfants tout en glorifiant leur créativité, dans ce spectacle qui mêle danse et audiovisuel.

: l’histoire d’enfants qui transforment le travail en jeu

Lù signifie « chemins » en chinois traditionnel. Le chemin des deux sœurs sur scène semble tout tracé. Les enfants vivent dans une zone rurale touchée par la pauvreté et travaillent donc à longueur de journée pour survivre. Les mouvements et gestes des interprètes miment ce labeur agricole : de longs bouts de bois leur servent d’outils pour travailler la terre ; elles sèment patiemment des haricots rouges sur la scène devenue champ ; puis le corps recroquevillé de l’une des sœurs sur le dos courbé de l’autre évoque le transport difficile de lourds sacs. Pour échapper à la dureté de cette vie, les fillettes jouent, rêvent, imaginent. Leur créativité enfantine transforme leur lieu de travail en terrain de jeu. La magie et la poésie viennent ainsi égayer leur destin et ouvrir devant elles l’espoir d’un autre chemin.

 : un spectacle entre danse, arts plastiques et audiovisuels

Le spectacle mêle danse, arts plastiques et arts audiovisuels, pour créer des images de grandes poésie et au pouvoir d’évocation très fort. Un écran géant sert de sol au plateau sur lequel les interprètes évoluent. Tantôt y apparaissent des formes géométriques qui suggèrent les paysages agricoles des rizières ; tantôt un disque blanc entouré d’une plage de couleur bleue en mouvement suffit à donner l’illusion au public que les deux sœurs naviguent sur les flots à bord d’un bateau de fortune. L’esthétique de l’artiste japonaise Yayoi Kusama, connue pour son style de peinture basé sur le pointillage, sert d’inspiration à l’évocation de la culture des champs. L’emplacement symétrique des graines passe ainsi, vu de haut, pour la création minutieuse, point par point, d’une fresque géante.