DESIGN | EXPO

Lovely Feraille

28 Avr - 12 Mai 2010
Vernissage le 28 Mai 2010

Vieux bidons d'huile, mais aussi caddies de supermarché, cadres de vélo et autres rebuts métalliques ressuscitent entre les mains expertes du designer, sous forme de mobilier original aux lignes séduisantes et confortables.

Communiqué de presse
François Royer
Lovely Feraille

« Stanker », en argot américain, désigne un objet de piètre qualité, en mauvais état ou mal réparé… tout le contraire donc des bidons design de François Royer!



Depuis 7 ans, ce designer montpelliérain revisite le fût industriel de 200 litres, déchet industriel familier et omniprésent dans le paysage, lui offrant une seconde vie plus glamour sous l’appellation… Stanker !

 Un recyclage astucieux et détonnant loin des poncifs du récup’art, dont «Lovely Ferraille» présente le meilleur.

«François Royer crée son premier stanker en novembre 2003 à Paris, dans la cave d’immeuble qui lui sert d’atelier, son intention est de faire une sorte de meuble roulant… Mais il doit surtout débarrasser le collège où il enseigne les arts plastiques de l’impressionnant tas de ferrailles qu’il y a accumulé pendant des années…
L’entreprise s’avère excitante mais périlleuse: la lumière s’éteint toutes les deux minutes, la disqueuse tourne dans un bruit d’enfer, un épais nuage de limaille envahit l’espace, les voisins râlent mais la chose prend forme, le trou pratiqué dans le trou permet de ranger les outils et garder la bière au frais. La chose sera donc un bar et s’appellera Stanker, rapport au bruit de ferraille se cognant aux murs de la cave et emportera un certain succès!» (P. Léopard)