ART | EXPO

Xhilaration

05 Sep - 26 Oct 2019

L’exposition « Xhilaration » à la galerie parisienne Marcelle Alix rassemble de récentes œuvres de l’artiste canadienne Liz Magor. Sculptures et installations mettent en lumière notre rapport aux objets ordinaires et explorent leur nature en jouant des faux-semblant.

L’exposition « Xhilaration » à la galerie Marcelle Alix, à Paris, présente de récentes sculptures et installations de Liz Magor à travers lesquelles l’artiste canadienne poursuit son travail sur la nature et les multiples dimensions des objets ordinaires et familiers.

« Xhilaration » : sculptures de Liz Magor à la galerie Marcelle Alix

Les installations Xhilaration et Touch me sont composées de moulages de boîtes en carton ou en plastique qui font office de réceptacles pour divers objets de production industrielle : des chaussures, des vêtements, des tissus ou encore des peluches. Elles laissent planer le doute : du contenant et du contenu, lequel constitue l’œuvre ? L’association de l’un et de l’autre matérialise les aller-retour que Liz Magor effectue sans cesse entre son atelier et le monde.

Liz Magor explore notre rapport aux objets

Les boîtes artisanales que produit Liz Magor, à la manière des reliquaires anciens, se font les écrins d’objets issus de la société de consommation pour mieux mettre en lumière leur forte charge affective et émotionnelle. En réunissant de nombreux artefacts (trente-deux paires de chaussures d’occasion pour Xhilaration, plusieurs boîtes transparentes empilées pour Touch me), ces œuvres soulignent également la façon dont on accumule les objets et mettent à nu nos habitudes compulsives.

Liz Magor se joue des apparences et des faux-semblant

Avec les sculptures Drinks around the world et Leather palm, on retrouve les moulages en gypse polymérisé qui occupent une place importante dans la pratique de Liz Magor. Dans la première, une boîte reproduite dans ce matériau sert de support à un chien en peluche tenant dans le vide un sac plastique rempli de flacons ; dans la seconde, c’est un gant en cuir qui est imité en gypse polymérisé et recueille les cendres d’une cigarette comme le ferait un cendrier. À partir de l’apparente familiarité des objets, Liz Magor distille incertitudes et étrangetés, jouant avec les aspects et les matières, entre réel et simulé.