DESIGN | EXPO

Lina Bo Bardi Giancarlo Palanti. Studio d’Arte Palma 1948-1951

25 Oct - 16 Fév 2020

Polymathe, Lina Bo Bardi (1914-1992) a œuvré comme architecte, designer, écrivaine... Avec l'exposition "Lina Bo Bardi Giancarlo Palanti. Studio d'Arte Palma 1948-1951", le Design Museum Gent met en lumière son mobilier cocréé avec Giancarlo Palanti, au Studio d'Arte Palma de São Paulo.

Jusque récemment exclusivement masculine, ou presque, l’architecture commence à intégrer les femmes. Un processus tardif qui souligne d’autant plus la singularité de celles s’étant frayé un chemin dans la mémoire architecturale collective. Lina Bo Bardi (1914-1992) en fait partie. Architecte, designer, critique, écrivaine italienne ayant choisi de vivre au Brésil, Lina Bo Bardi est surtout connue pour ses bâtiments sculpturaux. Entre Modernisme et Brutalisme. À l’instar du MASP (Musée d’art de São Paulo, 1968). Ou du centre culturel SESC Pompeia (Serviço Social do Comércio, 1977-1986) de São Paulo. Mais avec l’exposition « Lina Bo Bardi Giancarlo Palanti. Studio d’Arte Palma 1948-1951 », le Design Museum Gent (Gand, Belgique) a plutôt choisi de mettre en lumière l’une de ses facettes moins connue : la création mobilière plutôt qu’immobilière. Pour une exposition présentant ainsi une vaste collection de meubles Bo Bardi.

Exposition « Lina Bo Bardi Giancarlo Palanti. Studio d’Arte Palma 1948-1951 », à Gand

En 1948, Lina Bo Bardi et l’architecte, designer et urbaniste italien Giancarlo Palanti fondent le Studio d’Arte Palma (Estúdio de Arte e Arquitetura Palma) à São Paulo. De 1948 à 1951, le Studio d’Arte Palma conçoit fauteuils, bureaux, tables, chaises, tabourets, bancs… Le bois prédomine largement, ainsi que les formes amples et orthogonales. Une certaine massivité affleure. Comme l’explique le Design Museum, les recherches préparatoires à l’exposition ont notamment permis de clarifier le rôle de Giancarlo Palanti dans la conception des meubles. Longtemps uniquement attribués à Lina Bo Bardi, l’exposition remet du double dans la signature. Travaux menés avec l’Instituto Bardi / Casa de Vidro, l’exposition « Lina Bo Bardi Giancarlo Palanti. Studio d’Arte Palma 1948-1951 » souligne également la double influence stylistique, entre Rationalisme et culture brésilienne. Pionnière dans ses créations et alliances, au Brésil Lina Bo Bardi a conçu la première chaise pliable et empilable.

Le galerie Nilufar redéploie le mobilier de Lina Bo Bardi et Giancarlo Palanti

Proche de Gio Ponti, Lina Bo Bardi a également co-dirigé le magazine Domus jusqu’à son interdiction par le régime fasciste en 1944. Cette même année, le critique italien Pietro Maria Bardi fonde le Studio d’Arte Palma, à Rome. Il y travaille avec Lina Bo Bardi, et tous deux se marient en 1946, avant de partir s’installer définitivement au Brésil, à São Paulo. Histoire en cours de reconstruction, c’est aussi à travers les recherches de Nina Yashar, fondatrice de la galerie milanaise Nilufar (et productrice de l’exposition) que les éléments s’agencent. Une histoire complexifiée par la réputation controversée de Pietro Maria Bardi. Directeur du MASP de 1947 à 1996, comme collectionneur il s’était vu reprocher la possession d’objets d’art à la provenance et à l’authenticité douteuses. Histoire en cours de décryptage, l’exposition « Lina Bo Bardi Giancarlo Palanti. Studio d’Arte Palma 1948-1951 » en livre un pan rigoureusement ciblé et documenté.