ART | EXPO

L’Image d’après. Le cinéma dans l’imaginaire de la photographie

04 Avr - 30 Juil 2007

Exposition réalisée par la Cinémathèque française et Magnum Photos, «L’Image d’après» propose de montrer comment le cinéma s’immisce dans l’imaginaire du photographe.

Communiqué de presse
Abbas, Antoine d’Agata, Bruce Gilden, Harry Gruyaert, Gilles Peress, Gueorgui Pinkhassov, Mark Power, Alec Soth, Donovan Wylie, Patrick Zachmann.
L’Image d’après. Le cinéma dans l’imaginaire de la photographie

«L’image d’après», c’est ainsi qu’Henri Cartier-Bresson définit le cinéma. Selon Henri Cartier-Bresson, le cinéma c’est toujours ce qui vient après : moins l’image vue ou projetée sur un écran, que celle qui lui succède, prise dans le défilement. Le cinéma peut-il être, a contrario, “l’image d’avant”, c’est-à-dire celle qui inspire le photographe dans la capture du réel? Comment le cinéma s’immisce-t-il dans l’imaginaire d’un photographe? Quelle part de rêve, de fantasme, d’obsession, le photographe projette-til sur le monde?

A l’occasion des 60 ans de Magnum Photos en 2007, nous avons interrogé dix photographes de cette agence, appartenant à plusieurs générations et représentatifs de divers courants qui traversent aujourd’hui la photographie documentaire. Ils nous révèlent comment un réalisateur, un film, ou un plan a laissé une empreinte dans le labyrinthe de leur psyché. Et comment cette empreinte a marqué à son tour leur travail. Assumer l’héritage d’un autre regard, mieux : le revendiquer. Des images mouvantes, enfouies en eux, vont se superposer au film de la vie: une manière de cadrer ce qui advient, «sous influence».

Passages, infiltrations, superpositions entre les deux médiums. Le cinéma crée l’illusion du réel pour que le spectateur ne doute pas de sa vraisemblance. La photographie s’appuie sur l’imaginaire pour rétablir la vérité du vécu. Se placer à la frontière du vrai et du faux, du certain et de l’incertain, du juste et du non juste. Ultime issue pour dire une réalité mouvante, qui se dérobe, où on ne peut pas refaire de prise. «Nous savons que sous l’image révélée, il en existe une autre, plus fidèle à la réalité, et sous cette autre, une autre encore et ainsi de suite. Jusqu’à l’image de la réalité absolue, mystérieuse, que personne ne verra jamais» (Michelangelo Antonioni).
Diane Dufour et Serge Toubiana, Commissaires de l’exposition.

Exposition réalisée par la Cinémathèque française et Magnum Photos.
En coproduction avec le CCCB, Centre de Culture Contemporaine de Barcelone

Commissariat
Diane Dufour, directrice des projets spéciaux de Magnum Photos.
Serge Toubiana, directeur général de la Cinémathèque française.
Avec la collaboration de Fannie Debanne et de Matthieu Orléan.

Les Artistes

Rencontres
Mercredi 4 avril, 19h: Dialogue avec Donovan Wylie
Vendredi 6 avril, 19h30 : Dialogue avec Gilles Peress
Samedi 21 avril, de 15h à 16h30 : Dialogue avec Mark Power et Harry Gruyaert
Dimanche 22 avril, de 11h à 12h30 : Dialogue avec Patrick Zachmann et Abbas
Rencontres animées par les commissaires de l’exposition. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Publication
Coédition Magnum Steidl / Cinémathèque française
Parution : avril 2007 / 288 pages / 39 Euros (éditions anglaise et française)