DANSE | FESTIVAL

L’été danse #5, CDC Les Hivernales

10 Juil - 20 Juil 2016
Vernissage le 10 Juil 2016

L’été danse au CDC invite sept compagnies à se produire à Avignon sur les planches du Centre de développement chorégraphique Les Hivernales. Le public du festival d’Avignon pourra ainsi admirer les créations d’artistes confirmés, à l’instar de la catalane Sol Pico, et de jeunes talents comme Perrine Valli.

Christan Ubl, Claudio Bernardo, Sylvain Huc, Perrine Valli, Brahim Bouchelaghem, Po-Cheng Tsai, Sol Pico
L’été danse #5, CDC Les Hivernales

Christian Ubl, AU, création 2015 (1h)
AU est une collaboration chorégraphique entre une australienne, Kylie Walters, et un autrichien, Christian Ubl. La pièce propose un récit artistique des parcours des deux chorégraphes, de leurs langages et de leurs héritages. Faisant danser leur différence entre valse de Vienne et danse aborigène d’Australie, Kylie Walters et Christian Ubl interrogent le dogme de la déculturation-adaptation.

Claudio Bernardo, So2O, création 2015 (55 min)
Extrêmement puissant et physique, So20 («Seulement 20» en portugais) est un solo qui révèle la mémoire à l’œuvre, comme un processus de recherche en perpétuel mouvement et renouvellement.

Sylvain Huc, Boys don’t cry, création 2016 (50 min)
À l’heure où la question du «genre» apparaît comme un enjeu politique, Boys don’t cry nous invite à poser un regard différent sur la masculinité, en court-circuitant ses représentations. Les deux danseurs s’affrontent dans un corps à corps d’une physicalité extrême, mais si les stéréotypes de la virilité volent ici en éclat, c’est pour laisser apparaître la puissance de charme de la fragilité.

Perrine Valli, Une femme au soleil, création 2015 (55 min)
Inspirée par le tableau Une femme au soleil d’Edward Hopper, Perrine Valli aborde dans cette pièce la question du désir. Sur scène, quatre danseurs font l’expérience, mystérieuse et complexe, de l’attraction des corps. Privilégiant la retenue à l’explosion, l’approche au contact, Perrine Valli orchestre une valse envoûtante où le plus fort n’est pas nécessairement celui qui mène la danse.

Brahim Bouchelaghem, What did you say?, recréation 2014 (50 min)
Après de nombreux battles et un parcours auprès de Farid Berki, Mourad Merzouki ou Kader Attou, Brahim Bouchelaghem développe très vite un hip hop à l’esthétique épurée. Il crée What did you say? avec la complicité de Carolyn Carlson, qui signe pour ce solo huit poèmes et plusieurs calligraphies.

Po-Cheng Tsai, Floating Flowers, création 2015 (1h)
Floating Flowers s’inspire d’une tradition religieuse taïwanaise: une fête des lumières célébrée près des cours d’eau et des lacs. Durant cette fête, les taïwanais construisent de petits bateaux en feuille de bananier dans lesquels ils placent une bougie allumée. Ils posent ensuite ces bateaux sur l’eau et les laissent aller de l’avant, mettant le passé derrière eux.

Sol Pico, One-hit wonders, création 2015 (1h)
Figure majeure de la danse contemporaine catalane, la danseuse et chorégraphe barcelonaise Sol Pico, accompagnée de son complice Joan Manrique, nous invite à voyager dans la mémoire d’une carrière artistique riche de vingt années de création. Dernier solo de la chorégraphe, One-Hit Wonders est un retour sur son parcours aux saveurs de flamenco.