ART | EXPO

Les Nouveaux Anges

02 Mar - 27 Avr 2013
Vernissage le 01 Mar 2013

Guillaume Leblon articule un ensemble de pièces qui convoquent le potentiel suggestif du corps travaillé par la matière: le grain du sable s’agglomère aux coquillages pour former le corps d’une Nageuse endormie. Les Nouveaux Anges, série qui donne son titre à l’exposition, sont des bas-reliefs en plâtre qui évoquent l’absence du corps.

Guillaume Leblon
Les Nouveaux Anges

Guillaume Leblon articule un ensemble de pièces qui convoquent le potentiel suggestif du corps travaillé par la matière: le grain du sable s’agglomère aux coquillages pour former le corps d’une Nageuse endormie.

Les Nouveaux Anges, série qui donne son titre à l’exposition, sont des bas-reliefs en plâtre qui évoquent l’absence du corps. La procédure de l’empreinte révèle une forme humaine aux contours informes, un corps suggéré par l’empreinte des vêtements, dont il ne resterait ironiquement que les cendres d’un cigare, un foulard.

La référence à l’Egypte ancienne est récurrente dans le travail de Guillaume Leblon et apparaît ici à travers plusieurs thèmes: les objets du quotidien, la figure de la nageuse et le traitement de profil des bas-reliefs.

Les Trois pommes, en cire peinte, renvoient par les altérations du fruit à l’idée de vanité.

Moitié de nuit et Robinet rappellent le goût de l’artiste pour les objets du quotidien qui par leur simplicité engagent un imaginaire commun et l’expérience d’un espace vécu.

Afin de redéfinir l’espace de la galerie, Guillaume Leblon a en quelque sorte délocalisé un mur intérieur qu’il a détruit puis reconstruit sur le trottoir. L’artiste aménage un lieu à la fois clos et ouvert, soumis aux dégradations et aux intempéries, qui déborde sur l’espace public et fonctionne comme un seuil à ciel ouvert.

L’artiste est par ailleurs intervenu sur le sol en le rehaussant avec un matériau de construction dont la couleur s’harmonise avec le sable et la pierre apparente de l’espace de la galerie.