ON AIME

Les migrants

Boza, photo, Caroline Trucco

Ces jeunes photo-reporters n’ont pas hésité à aller sur le terrain :  Caroline Trucco et Camille Franch-Guerra ont silonné le territoire marocain, de Casablanca à l’enclave espagnole de Ceuta, sur la trace des migrants subsahariens. L’exposition réunit des photographies, des vidéos, des documents sources sonores, des textes, des cartes géographiques et des objets, tous réalisés ou collectés par Caroline Trucco et Camille Franch-Guerra au fil du voyage qu’elles ont réalisé en septembre 2017.  Pour Samuel Gratacap, le voyage a été plus long : 7 années de péril autour de l’espace méditerranéen et plus particulièrement à des territoires marqués par les migrations. Comme le suggère le titre de l’exposition, « Plus près », l’enjeu du photographe est de saisir plus précisément les détails d’un phénomène que l’on ne saisit souvent que superficiellement, dans sa globalité. Paris Art aime ces deux expositions photographiques remarquables, qui offrent deux regards bienveillants et une approche humaine en immersion.