DESIGN | EXPO

Les luminaires des années 1950

27 Juin - 12 Sep 2015
Vernissage le 27 Juin 2015

Pensé à l’occasion de l’Année internationale de la lumière initiée par l’UNESCO, le solo show consacré au designer Jacques Biny présente une collection de luminaires, fruit de huit années de recherche. L’occasion pour Pascal Cuisinier de réaffirmer son goût pour une époque de la création française en design.

Jacques Bigny
Les luminaires des années 1950

Jacques Biny est l’un des plus importants luminaristes français des années 1950 à 1970. À la différence de nombreux autres designers, il est également éditeur et a collaboré avec certains des meilleurs créateurs de son époque tels Michel Buffet, Jean Boris Lacroix et Gustave Gauthier. Ensemble ils se lancent dans l’aventure du luminaire.

Diplômé de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, Jacques Biny s’installe à Valence, sa ville natale, pour exercer son métier de décorateur. Confronté au manque d’appareils d’éclairage sur ses chantiers, il décide de dessiner ses premiers modèles de luminaires, qu’il propose à ses clients. En 1950, suite à cette expérience, Jacques Biny revient à Paris et fonde en 1953 son propre atelier de fabrication d’éclairage moderne, Luminalite.

Moderne et précurseur, il crée une gamme de luminaires sophistiquée pour la maison et utilise de nouveaux matériaux comme la tôle perforée ou le plexiglas. Sous son crayon, les formes évoluent et se radicalisent, laissant peu de place au décoratif. Dans les années 60, il accède à des commandes d’éclairagiste pour des projets d’envergure comme le grand cinéma de Valence Le Palace, la préfecture de Valence ou encore les chantiers de Saint Nazaire.

Cette exposition, consacrée aux luminaires de Jacques Biny, présentée par la galerie Pascal Cuisinier en juin à Bâle à l’occasion du dixième anniversaire de Design Miami Basel 2015, se poursuit à Paris, dans l’espace de la galerie Pascal Cuisinier à Saint-Germain-des-Prés.

La galerie Pascal Cuisinier est spécialiste de la génération des premiers designers français. Parmi eux P. Guariche, J.A. Motte, M. Mortier, G. Dangles et Ch. Defrance, A. Philippon et J. Lecoq, J. Abraham et D. Rol, A. Monpoix, A. Richard, R.J. Caillette, ou encore P. Paulin. Depuis 2006, elle défend leurs créations conçues entre 1950 et 1961 ainsi que celles des meilleurs créateurs et éditeurs de luminaires français de l’époque (P. Disderot, R. Mathieu, J. Biny).