ART | EXPO

Les locataires

25 Mai - 13 Juil 2012
Vernissage le 24 Mai 2012

L’oeuvre de Jacques Monory s’organise autour de thématiques qui reprennent des images directement produites par la société de consommation. Quant à Alain Lapierre, ses dessins constituent des réflexions menées autour de la composition des espaces que l’image, dans sa prégnance mais aussi dans son instabilité, vient révéler.

Jacques Monory, Alain Lapierre
Les locataires

Jacques Monory est une figure incontournable de l’histoire de la peinture récente. Membre fondateur du mouvement de la Figuration Narrative dans le milieu des années 60, Jacques Monory en devient l’un des principaux représentants aux côtés de Rancillac, Klasen, Erro ou Adami… Il affirme rapidement un style singulier, définitivement engagé dans la représentation qu’il continue d’explorer depuis plus de 50 ans d’une carrière internationale.

Quant à Alain Lapierre, il entretient une pratique singulière et hybride avec le dessin à travers laquelle il cherche à préciser ce qu’est pour lui la surface (papier ou écran) qui l’accueille. Cet espace «où tout peut s’envisager, se rejouer, se projeter»: du trait le plus lâché à la minutie la plus obsessionnelle. Dessins au trait traditionnel, dessins informatiques, dessins animés. Ré-interprétation permanente du dessin, qui se construit par la juxtaposition de motifs, dans l’accumulation de couches, les saturations, les repentirs … reprises incessantes jusqu’à ce que, parfois, le support marque l’arrêt.