ART | EXPO COLLECTIVE

Les disciples de l’ours — Björnens elever

03 Avr - 16 Mai 2003

11 jeunes artistes, anciens élèves d’Erik Dietman à Paris et à Stockholm, rendent hommage à leur professeur-artiste, disparu le 6 juin dernier. Au delà de l’hommage, cette exposition veut témoigner des relations tissées entre maître et élèves, autour de l’amour de l’art et de la création.

Marie-Gabrielle Lou, Elvire Soyez, Olivier Sévère, Vincent Bullat, Sébastien Pasques, Brice Ozie, Maja Sillanpää, Carina Järling, Tilda Lovell, Emil Olofsson, Lotta Hannerz
Les disciples de l’ours — Björnens elever

Onze jeunes artistes qui ont été les élèves d’Erik Dietman à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et de Stockholm de 1999 à 2002 présentent leurs œuvres à l’Espace Paul Ricard du 3 avril au 16 mai 2003. Six artistes français (Marie-Gabrielle Lou, Elvire Soyez, Olivier Sévère, Vincent Bullat, Sébastien Pasques et Brice Oziel) et cinq artistes suédois (Maja Sillanpää, Carina Järling, Tilda Lovell, Emil Olofsson et Lotta Hannerz) témoignent des relations étroites qu’ils ont tissées avec Erik Dietman, relations fondées sur l’amour de l’art et la liberté. L’Espace Paul Ricard a voulu, avec cette exposition, réunir une fois encore ces élèves.

Erik Dietman, qui disait «on ne peut détester que ce que l’on a aimé», ne concevait pas la création artistique sans connaissance de l’histoire de l’art, sans compréhension des traditions artistiques, sources inépuisables d’apprentissages tant formels ou esthétiques qu’intellectuels et créatifs

Il ne concevait pas non plus la vie et donc la création sans la liberté absolue de penser et de créer en écartant toute contrainte idéologique de quelle que nature que ce soit. Erik Dietman n’a fait aucune concession. Jamais il n’a trahi son indépendance ou son intégrité. Ses élèves ont appris de lui à rester ce qu’ils sont.

En effet, pas question pour Erik Dietman de fabriquer des épigones, seulement tenter de les faire se révéler à eux-mêmes. C’est pourquoi cette exposition propose tout un éventail de techniques approchées et maîtrisées, tout un éventail de pensées et d’idées formulées ou simplement suggérées.

Il ne s’agit pas d’un hommage à Erik Dietman mais d’une exposition de jeunes artistes français et suédois qui se sentent aujourd’hui forts puisqu’ils sont à l’image de leur professeur : déterminés et libres.

* Erik Dietman