LIVRES

Les amies de place Blanche

Christer Strömholm, à partir de 1956, a consacré une partie de son œuvre à la photographie des transsexuelles du quartier de la Place Blanche à Paris. C’est un sujet qui le rendra célèbre auprès du grand public, notamment avec la parution du livre en 1983.

Information

Communiqué
Christer Strömholm
Les amies de place Blanche

Après Gröna Lund d’Anders Pertersen Aman Iman Éditions et la Galerie VU’ poursuivent la réédition de livres de photographies rares ou épuisés. Une fois encore il s’agit de réinventer le livre avec ses protagonistes encore présents.

Pour Les amies de place Blanche, il s’agit à la fois d’un nouveau regard sur les photographies de Christer Strömholm avec son fils Joakim et de la rencontre en 2011 avec Nana et Jacky, les deux principales amies transsexuelles photographiées à Paris à la fin des années 1950.

C’est aussi l’opportunité de pouvoir évoquer aujourd’hui en France cette question particulière du corps et de l’identité — acte inimaginable à l’époque de la première édition en 1983.

L’œuvre de Christer Strömholm a longtemps dérouté tant il paraissait difficile d’admettre qu’un photographe ait pu s’imprégner avec autant de profit des univers plastiques et critiques qu’il a côtoyés et exploités.

À partir de 1958, il concentre ses efforts et son œuvre sur les transsexuelles du quartier de la place Blanche à Paris. C’est cette série de clichés qui le rendra célèbre auprès du grand public hors de son pays natal.

Les amies de place Blanche revient sur le livre éponyme édité en 1983 autour de ces marginaux du Paris nocturne des années 50 et 60: vision sombre, poésie, existentialisme et transsexualité avec Christer Strömholm, le père de la photographie suédoise moderne (né le 22 juillet 1918 et mort le 11 janvier 2002).