ART | EXPO

Lecture, projection et discussion

19 Mar - 19 Mar 2011
Vernissage le 19 Mar 2011

À l’occasion de la parution de Rites sanglants de la bourgeoisie de Stewart Home, la galerie Martine Aboucaya accueille une séance de lecture, projection et discussion en la présence de l’auteur et du commissaire et critique Florence Ostende.

Stewart Home, Florence Ostende
Lecture, projection et discussion


Samedi 19 mars 2011 à 17h30
À l’occasion de la parution de Rites sanglants de la bourgeoisie, dans la collection littérature étrangère (éditions è®e) traduit de l’anglais (UK) par Maxime Berrée

Rites sanglants de la bourgeoisie est une narration toxique et virale. Le cadre principal (l’organisation d’une exposition au MoMA de Londres sur la littérature abstraite) est le moyen pour Stewart Home de questionner la place des femmes dans le milieu de l’art et d’interroger le fonctionnement des institutions culturelles. L’auteur s’infiltre dans la narration par mails et par spams porno/féministes interposés, lieux d’un échange déséquilibré entre le Time Server et The Suicide Kid, «un charmant transsexuel fétichiste du pied».

Rites sanglants de la bourgeoisie est une fiction drôle et provocatrice sur le milieu de l’art contemporain et la place de la femme au sein de celui-ci. Portée par le ton ravageur de Stewart Home, la narration syncopée est l’occasion pour l’auteur de jouer sur différents niveaux de discours et de mettre en place des situations cocasses toujours en prise avec le réel, illustrant ainsi sa vision d’un monde contemporain possédant tous les attraits d’une farce amère.

Né en 1962, Stewart Home est un londonien du sud. Il est artiste, théoricien et écrivain. Ancien journaliste rock, il est l’auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages (fiction et essais) et fut éditeur entre 2007 et 2010 de la collection de littérature Semina auprès de la maison d’édition londonienne Bookworks — fondée par Liam Gillick, Tacita Dean, Susan Hiller et Simon Patterson. Son travail oscille entre utopie, situationnisme, psychogéographie et punk rock. Il a effectué une résidence d’écrivain au Level 2 de la Tate Modern de Londres en 2007. 
http://www.stewarthomesociety.org

Florence Ostende est commissaire d’exposition et auteure de textes critiques, elle a organisé les expositions «La Famille Farrell» (Maison Populaire, Montreuil; Mains d’Œuvres, Saint-Ouen, 2010), «Prendre la porte et faire le mur» (Frac Paca, Marseille, 2010), «Retracing Exhibitions» (Royal College of Art, Londres, 2009), «Argument de la Diagonale» (Bétonsalon, Paris, 2008).

En 2010, elle était commissaire invitée au centre d’art de la Maison populaire à Montreuil et en résidence au Pavillon du Palais de Tokyo. Elle a mis en place le programme curatorial 2010-2011 de L’espace de La Box à Bourges: «Qui admirez-vous ?» avec Isabelle Le Normand. Elle co-dirige avec Coline Milliard, depuis septembre 2009, la revue Catalogue, «première revue d’art contemporain dont la ligne éditoriale s’oriente principalement entre la France et le Royaume-Uni.»