ART | EXPO

lebel et le goff

03 Mar - 05 Avr 2017
Vernissage le 03 Mar 2017 à partir de 18:30

L’exposition « lebel et le goff » à la galerie Duchamp d’Yvetot rassemble de nouvelles vidéos de Sophie Lebel et Jérôme Le Goff réalisées lors d’une résidence à la galerie et des vidéos antérieures inédites. Ces histoires tragi-comiques dans lesquelles ils se mettent en scène explorent la vie en société, le quotidien, l’intimité...

L’exposition « lebel et le goff » à la galerie Duchamp, à Yvetot, présente des vidéos réalisées par le duo lebel et le goff lors d’une résidence de plus de huit mois à la galerie Duchamp.

Les vidéos de lebel et le goff questionnent le quotidien, l’intime et les relations sociales

L’exposition présente de nouvelles vidéos réalisées par Sophie Lebel et Jérôme Le Goff, à travers lesquelles les deux artistes poursuivent leur collaboration entamée il y a quinze ans. Leurs vidéos sont construites autour d’un élément déclencheur qui peut être un objet, une action ou un lieu et qui génère des images. A partir de celles-ci Sophie Lebel et Jérôme Le Goff, avec une grande économie de moyens, brodent par associations d’idées de courtes histoires tragi-comiques qui questionnent le quotidien, l’intime, les relations sociales…

Toutes les vidéos de lebel et le goff ont pour dénominateurs communs la manipulation d’objets, le détournement, la prise de distance, le jeu avec les codes d’usage et le décalage, par exemple entre un lieu et une action, ou entre un souhait et sa réalisation. Elles sont aussi guidées par des rencontres avec des lieux particuliers et la résidence du duo à la galerie Duchamp a justement été propice à une découverte d’Yvetot et de ses environs. Pour leurs nouvelles vidéos comme Au gui l’an neuf, Renaissance et L’utile à l’agréable, lebel et le goff sont allés à la rencontre des habitants, des paysages et d’endroits de la ville qui ont servi de décors à leurs mises en scènes.

Une galerie de portraits marquée par un regard humaniste

Les nouvelles vidéos de lebel et le goff se livrent comme une galerie de portraits marquée par un regard humaniste où l’exploitation de situations ridicules, la naïveté des personnages et la simplicité des moyens déployés accentuent à la fois l’humour et la mélancolie. Les scénarii écrits, le jeu dramatique et l’utilisation de costumes rattachent au cinéma ces œuvres qui explorent autant la fiction que le réel, puisque Sophie Lebel et Jérôme Le Goff interprètent soit des personnages inventés soit leur propre rôle.

L’exposition présente, outre de nouvelles vidéos réalisées pendant la résidence de lebel et le goff entre juin 2016 et février 2017, des vidéos antérieures mais inédites ou demeurées à l’état de rushes et que le temps octroyé par la résidence leur a permis de monter.