PHOTO | EXPO

Le Théâtre royal de Turin

03 Fév - 07 Mar 2010
Vernissage le 02 Fév 2010

En choisissant de photographier les coulisses de l’opéra de Turin et les éléments intemporels de la scène, Sarah Moon crèe un imaginaire proche de l’univers de Lewis Carroll, des contes d’Andersen et de Shakespeare qui suggère avec subtilité toute la magie liée au monde du théâtre.

Sarah Moon
Le Théâtre royal de Turin

Agarttha Arte invite chaque année, depuis 2001, un photographe de renommée internationale à exprimer sa vision du Piémont. Les images réalisées sont exposées, puis rejoignent les collections de prestigieux musées nationaux et internationaux.

Après l’exposition de Gabriele Basilico, «Le Théâtre Carignano de Turin» en juin 2009 à la MEP, Agarttha Arte présente aujourd’hui un livre et une exposition consacrés au Théâtre Royal de Turin photographié par Sarah Moon.

En choisissant de photographier les coulisses de l’opéra de Turin et les éléments intemporels de la scène, Sarah Moon crèe un imaginaire proche de l’univers de Lewis Caroll, des contes d’Andersen et de Shakespeare qui suggère avec subtilité toute la magie liée au monde du théâtre.

«Il y a de cela des années, tout juste arrivée à Turin, je me retrouvais devant la porte du Théâtre Royal, où Maria Callas avait signé la mise en scène des Vêpres siciliennes pour l’inauguration du théâtre reconstruit après l’incendie. Lorsque Adele Re Rebaudengo m’a demandée de photographier le Teatro, j’ai renoué avec bonheur les fils de ce rêve ancien inaccompli: celui de me laisser posséder par les lumières et les ombres de la scène, par la musique et les voix qui, aujourd’hui encore, résonnent dans ce théâtre historique, fruit des rêves de Juvarra, d’Alfieri, de Cocito et de Mollino». Sarah Moon

«Choisissant de photographier le Théâtre Royal sur la pointe des pieds, dans un chuchotement, l’artiste nous entraîne dans l’exploration nocturne de ce lieu déserté rien ne peut mettre mieux en jeu la mémoire et l’imagination que cette solitude et ce silence». Antoine Terrasse

«En réalité, s’il est un moment où le théâtre laisse deviner sa qualité de lieu surnaturel, assimilable à la religiosité d’une église, c’est quand on se trouve par hasard dans la salle vide, quand le théâtre est au repos ; alors plus que jamais, dans cette lumière étrangement suspendue et silencieuse, on perçoit la présence vivante de cet organisme architectural, la liberté tranquille de cet espace en expansion, comme une île détachée de la foule et du vacarme du monde». Giorgio Pestelli

Publication
Sarah Moon, Teatro Regio
Edition Contrasto/Delpire/Agarttha Arte
Parution: février 2010
55 euros / 240 pages
Format: 22 x 21 cm