ART | EXPO

Le soleil brûlera de nouveau au zénith

25 Avr - 20 Mai 2009
Vernissage le 25 Avr 2009

L’oeuvre de Romain Kronenberg s’articule autour de la vidéo et du son, dans un style hypnotique et mélancolique. La musique qu’il compose occupe une place essentielle dans ses projections.

Romain Kronenberg
Le soleil brûlera de nouveau au zénith

Né en 1975, Romain Kronenberg a débuté son travail en 2005, à travers une série de performances musicales, avec composition pour guitare conçue pour un coucher de soleil accompagnée d’une vidéo (Fondation Cartier et Palais de Tokyo).

Son oeuvre s’articule désormais autour de la vidéo et du son, dans un style hypnotique et mélancolique. La musique qu’il compose occupe une place essentielle dans ses projections.

L’artiste a en effet d’abord été compositeur en électroacoustique et a été formé à l’Ircam après des études de théologie et de musique à Genève. Il a également collaboré à des scénographies sonores pour de nombreux artistes comme Ugo Rondinone, Pierre Huyghe, Mélik Ohanian et Ange Leccia.

Sa musique concourt à créer une atmosphère de méditation et d’introspection autour d’images qui évoquent justement état de solitude et tentatives de communication. Lauréat de la villa Kujoyama à Kyoto, Romain Kronenberg y séjournera en 2009.

La vidéo qu’il présente à la galerie Martine Aboucaya, le « Soleil brûlera de nouveau au zenith », a été imaginée et tournée en deux étapes, interrompues par un changement de cap dans le travail de l’artiste ; il rend ici aux comédiens le contrôle sur leur environnement, et l’enthousiasme de partir plutôt que de regarder au loin.

L’introduction des bruitages, déjà entamée dans Let me in, est au coeur de cette évolution ; avec la musique et les dialogues, ils tracent de nouvelles pistes narratives et de nouveaux espaces à conquérir.

Evénement
Samedi 16 mai à 19h30.
Performance musicale de Romain Kronenberg et Alice Daquet.