DESIGN | OBJET

Le siège Manarola de Philippe Nigro pour Ligne Roset

18 Fév - 31 Mai 2016
Vernissage le 18 Fév 2016

Philippe Nigro dessine une collection de sièges pour la Ligne Roset. Manarola, gamme constituée d’un canapé, d’un fauteuil et d’un pouf, privilégie le confort. Prenant l’apparence de grands coussins, ces sièges sont une relecture des créations conçues par Michel Ducaroy pour la marque Ligne Roset dans les années 1970.

La nouvelle collection de sièges de Philippe Nigro, Manarola, sera présentée le 18 février 2016 au showroom Ligne Roset Reaumur. Avec Manarola, le designer français cherche à réinventer l’ultra confort des sièges Ligne Roset des années 1970. En effet, en 2015, Michel Roset demande au designer de réfléchir à une réinterprétation personnelle d’une période emblématique de la saga Ligne Roset, les années 1970: une période faste portée par les nombreuses créations de sièges en mousse de Michel Ducaroy et le lancement simultané en 1973 du canapé Togo et de la marque Ligne Roset.

Le siège Manarola semble être composé d’un seul grand coussin posé sur une armature à la fois légère et très affirmée. Ce coussin généreux offre une articulation en trois segments pour un confort optimisé: renvers basculé de l’assise, comblement efficace du creux des reins, soutien plus droit des épaules et de la tête.

La coque métallique qui structure Manarola est noyée au sein de la mousse et de la tapisserie du siège qui repose sur des contreforts en bois massif soutenant le dossier et constituant le piétement. Ensuite, grâce aux nouvelles mousses polyuréthane hyper-souples, Philippe Nigro sublime la sensation du premier contact d’accueil et le moelleux d’usage déjà naturellement offert par les trois pentes soigneusement étudiées du renvers d’assise, du cale-reins et de l’appuie-tête. Enfin, il relève en pente douce les deux extrémités de l’assise afin de renforcer le sentiment de «nid» et d’offrir un soutien pour les avant-bras et les mains.

Philippe Nigro est né en 1975 et a grandi à Nice avant de poursuivre ses études à Lyon puis à Paris où il intègre l’école Boulle. Il débute ensuite un stage dans l’agence milanaise du designer et architecte Michele De Lucchi (le père de la lampe Tolomeo éditée par Artemide). Il y restera une douzaine d’années, de 1999 à 2012, date à laquelle il crée son propre studio à Milan et Paris. Philippe Nigro développe dès le début des années 2000 ses projets personnels. Il propose ainsi ses premières créations au VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement), dont le projet de divans Intersections qui a donné naissance en 2009 aux canapés Confluences édités par Ligne Roset et qui font aujourd’hui partie de la collection permanente des Arts Décoratifs.

Depuis 2009, Philippe Nigro a dessiné de nombreux produits pour Ligne Roset dont la table de repas T.U., les luminaires Stripes ou encore le fauteuil Flax, la bibliothèque Cuts et le portemanteau Passe-passe. Designer modeste et discret, il met avant tout son talent au service de la fonctionnalité de l’objet. «Il faut savoir doser son style. S’il se justifie dans certains contextes, il ne peut certainement pas s’appliquer à tout. Le rôle du designer, c’est de répondre à un besoin», affirme Philippe Nigro.