ART | CRITIQUE

Le paysage aujourd’hui

PSylvie Rousselle-Tellier
@12 Jan 2008

Le paysage aujourd’hui. Le paysage a toujours sa place dans l’art ? Existe-t-il une manière contemporaine de traiter le paysage, en résonance avec les transformations qu’il connaît ? Ou bien, le genre sert-il d’élément fédérateur à des œuvres assez différentes entre elles ?

En dépit des pratiques artistiques qui, depuis le Land Art, se déploient dans la nature, oscillant entre projets et transformations paysagères, le paysage est un genre aujourd’hui délaissé. Peut-être à cause des rapports difficiles entre l’homme et son milieu, mais aussi entre l’art d’aujourd’hui et ce qu’il peut représenter.

Dans cette exposition collective on retrouve Mike Kelley, Sophie Von Hellermann et Jeremy Blake qui ont exposé cette année à la galerie.
Jeremy Blake, propose ici un diptyque peint composé de bandes qui évoquent une enfilade de bobines de tissus. On découvre ainsi différents motifs et décorations végétales. Un paysage assez étonnant.
Une toile de Sophie Von Hellermann figure un aéroport plutôt insipide, mais le paysage passe au second plan, derrière un personnage descendant d’un avion. Dans une autre toile, un personnage est peint dans une véranda garnie de plantes.
Les paysages de Olafur Eliasson sont également atypiques. Neuf photographies d’un paysage flanqué d’un igloo et de tuyaux servant à des mesures scientifiques.

D’autres artistes reprennent la forme traditionnelle du paysage, mais en travaillant la matière picturale : la juxtaposition de petits carrés peints par Sam Prekop, les gouttelettes de peinture par David Korty, les collages formant différents plans par Jonhatan Pylypchuck, ou bien le monochrome violacé de Kiki Lamers.

Le paysage aujourd’hui. Cela veut-il dire que le paysage a toujours sa place dans l’art ? Qu’il existe une manière contemporaine de traiter le paysage, en résonance avec les transformations qu’il connaît ? Ou bien, le genre sert-il tout simplement d’élément fédérateur à des œuvres assez différentes entre elles ?

Jeremy Blake :
Collinswood, 2003. Huile sur toile. Diptyque : 30,5 x 45,7 cm et 30,5 x 25,4 cm
Toby Dammit, 2003. Huile sur toile. 30,5 x 25,4 cm.

Dave Deany :
Untitled (Landscape), 2003. Acrylique sur toile. 45,7 x 45,7 cm.

Olafur Eliasson :
The Igloo Series, 1999. 9 photographies couleur. 41,9 x 62,8 cm chacune.

Mike Kelley :
Buttre-colored Vision of the Land O’Lakes Girls, Peche Island, 2001. Cibachrome imprimé monté sur chassis. 186 x 126 x 6 cm.

David Korty :
Untitled, 2003. Acrylique sur toile. 122 x 122 cm.
Untitled, 2003. Huile sur bois. 52 x 40 cm.

Kiki Lamers :
Through the Woods, 2003. Huile sur toile. 60 x 70 cm.
French Landscape, 2003. Huile sur toile. 85 x 75 cm.

JP Munro :
Untitled, (Ice Cave) , 2003. Huile sur toile. 20,3 x 25,4 cm.

Sam Prekop
Untitled, 2001. Huile sur lin. 40,6 x 40,6 cm.
Untitled, 2002. Huile sur lin. 38,1 x 40,6 cm.
Untitled, 2001. Huile sur lin. 40,6 x 45,7 cm.

Jonathan Pylypchuk
Untitled, 2003. Différents media sur papier. 81 x 114 cm.

Sophie Von Hellermann
Untitled, 2003. Huile sur toile. 270 x 150 cm.
Untitled, 2003. Huile sur toile. 140 x 105 cm.
Untitled, 2003. Huile sur toile. 170 x 133 cm.

Adrian Schiess :
Printemps Mars/Avril, 2003. Huile, polystyrène, différents media sur aluminium. 60 x 30 x 10 cm.