ART | EXPO

Le livre de Go, 1ère partie

14 Juin - 26 Oct 2014
Vernissage le 14 Juin 2014

Le livre de Go est un projet en deux livres d'artiste. Il explore les questions mises au jour par le Jan van Eyck go club: la mimesis comme jeu de faire-semblant chez Kendall Walton et Ernst Gombrich, les différentes définitions des formes au jeu de go, le concept de territoire, la morphogenèse et les automates cellulaires.

Christophe Lemaitre et Spassky Fisher
Le livre de Go, 1ère partie

Le livre de Go est un projet en deux temps, en deux livres d’artiste intitulés La connaissance des formes et Ce qu’il reste d’un objet qui disparaît. Il fait suite et devient le prolongement du Jan van Eyck go club.

Le Jan van Eyck go club fut un club d’esthétique se matérialisant sous la forme d’un club de go. Pensé comme une œuvre d’art pour l’espace public, il a investi pour une année, de janvier à décembre 2012, un espace de la Jan van Eyck Academie, à Maastricht (Pays-bas).

Mobilier par défaut, les châssis métalliques des tables de l’Academie furent empruntés et cinq plateaux de jeu réalisés à leurs dimensions, contraignant ainsi d’imaginer la combinaison de plusieurs grilles rainées sur un seul plateau et de positionner les joueurs côte à côte. Présents comme des images aux murs de l’espace, les plateaux rainés pouvaient être décrochés et positionnés à plat sur les châssis, devenant ainsi des tables de jeu, offrant la possibilité permanente du go comme pratique d’atelier ou d’un moment de délassement pour la communauté des résidents.

Au fil des mois et des rencontres organisées, le Jan van Eyck go club a tenté de re-penser le go comme une expérience perceptive plutôt que ludique, comme une allégorie de l’art.

Le livre de Go explore les questions mises au jour par le Jan van Eyck go club: la mimesis comme jeu de faire-semblant chez Kendall Walton et Ernst Gombrich, les différentes définitions des formes au jeu de go, le concept de territoire, la morphogenèse et les automates cellulaires.

Le livre de Go
est un diptyque: 2 sérigraphies recto-verso grand format sur papier, sous-titrées La connaissance des formes et Ce qu’il reste d’un objet qui disparaît, composées chacune de textes et d’images (produites en 200 exemplaires, en collaboration avec Spassky Fischer).

Fendues par un long trait de coupe, les 2 sérigraphies peuvent être repliées pour devenir chacune un livre peint: La connaissance des formes (janvier 2014) servira alors de préface au 2nd livre, Ce qu’il reste d’un objet qui disparaît (un livre d’entretiens, 2015).

Au Cneai, un dispositif octogonal vertical re-distribue dans l’espace les images du livre et autorise ainsi la réalisation spécifique sur place, pendant le temps de l’exposition, d’une prise de vue filmée.

Le livre de Go bénéficie du soutien exceptionnel de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP). Il est disponible à l’achat au Cneai et chez Florence Loewy, à Paris.