ART | CONFERENCE

Le langage malade du langage

15 Mai - 15 Mai 2014
Vernissage le 15 Mai 2014

Pour cette nouvelle séance Poésie Plate-Forme, Jérôme Mauche reçoit deux anthropologues: Eric Chauvier et Emmanuel de Vienne. Ils parleront des enquêtes de terrains qu’ils ont réalisées et des récits qu’ils en ont faits. Tous deux questionnent les processus narratifs et fictionnels du langage dans ses effets d’autorité, de défaillance ou même d’humour.

Eric Chauvier, Emmanuel de Vienne
Le langage malade du langage

Cette séance Poésie Plate-Forme propose une rencontre entre deux anthropologues, Eric Chauvier et Emmanuel de Vienne, qui, malgré des terrains d’études et des instruments d’analyse dissemblables, proposent des enquêtes entre récits, témoignages, interactions et mises en forme qui questionnent les processus narratifs et fictionnels du langage dans ses effets d’autorité, de défaillance, comme d’humour aussi.

Eric Chauvier enseigne à l’Université Victor Segalen Bordeaux II et à l’EHESS. Son terrain d’élection est l’ordinaire dans les sociétés contemporaines. On lui doit notamment une série de livres, parus aux éditions Allia, entre récits, témoignages, fragments, analyses qui ont pour point de départ son activité professionnelle, avec une attention particulière quant aux situations d’observation de la souffrance humaine. Il a fait paraître Anthropologie, 2006; Si l’enfant ne réagit pas, 2008; Que du bonheur, 2009; La crise commence où finit le langage, 2009; Contre Télérama, 2011; Somaland, 2012.

On lui doit entre autres aussi un essai réflexif, Anthropologie de l’ordinaire. Une conversion du regard, Anacharsis, 2011. Il dirige avec Bernard Traimond la collection «Des mondes ordinaires» auprès de l’éditeur Le Bord de l’eau.

Emmanuel de Vienne est spécialiste des basses terres d’Amérique du Sud. Ses recherches portent sur les Trumai, un des groupes de la société pluriethnique et plurilinguistique du Haut Xingu, dans l’État brésilien du Mato Grosso. Après avoir étudié, les conceptions Trumai de la maladie, comme de l’humour aussi, il s’intéresse actuellement à la place des nouveaux médias et des technologies audiovisuelles dans les processus contemporains de patrimonialisation culturelle de ces sociétés. Il poursuit parallèlement des travaux, en collaboration avec Carlos Fausto, sur le chamanisme et le prophétisme contemporains. Il est Maître de conférences à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense et est l’auteur de plusieurs articles scientifiques, ainsi notamment Pourquoi chanter les ragots du passé? Itinéraire historique d’un chant rituel trumai, in Journal de la Société des américanistes, 2011.

Informations
Jeudi 15 mai 2014 à 19h
Entrée libre