ART | BIENNALE

NOVA_XX 2019

29 Nov - 05 Jan 2020
Vernissage le 29 Nov 2019

La première édition parisienne de la biennale internationale « NOVA_XX » propose au Centre Wallonie-Bruxelles de Paris une exposition, des performances et des rencontres autour de l’innovation artistique et technologique en mode féminin.

Le Centre Wallonie-Bruxelles accueille la première édition parisienne, intitulée « Haro sur les héros », de la biennale internationale « NOVA_XX », événement dédié à l’innovation artistique, scientifique et technologique au féminin. Créée en 2017 à Bruxelles par Stéphanie Pécourt, désormais directrice du Centre Wallonie-Bruxelles, la biennale propose pendant un peu plus d’un mois un riche programme comprenant une exposition, des performances, des rencontres et un DJ Set.

La biennale internationale « NOVA_XX » au Centre Wallonie-Bruxelles

« NOVA_XX » vise, alors que nous nous trouvons aux prémices d’une quatrième révolution industrielle qui fera converger le monde virtuel et le monde réel, à mettre en lumière des œuvres qui critiquent autant qu’elles témoignent et incorporent des innovations scientifiques et technologiques.

« NOVA_XX » : l’innovation artistique et technologique au féminin

Si elle est consacrée à l’innovation en mode féminin, la biennale « NOVA_XX » n’a pas vocation à suivre le mouvement, selon une conception forcément genrée, de promotion d’une mythologie « d’héroïnes » et de génies. Elle a au contraire pour ambition de mettre en valeur, de façon différente, des talents féminins et à modifier les modes d’appréhension de ce « génie ». Se faisant, elle entend valoriser des processus créatifs et des temporalités artistiques inédits, qui font la part belle à l’investigation et au développement.

« NOVA_XX » : exposition, performances et rencontres

L’exposition de « NOVA_XX » réunit des œuvres de douze artistes internationales parmi lesquelles Naziha Mestaoui, Katerina Undo, Cinzia Campolese, Marie-Eve Levasseur, Danielle Gutman Hopenblum, Laurie Simmons ou encore  Sarah Charlesworth, des installations sélectionnées par le jury de la biennale et des pièces issues d’une collection privée bruxelloise. Ces œuvres se distinguent par la qualité des processus et des protocoles de recherche sur la base desquels elles sont construites.