ART | EXPO

5,4,3,2,1 Explorations !

15 Juin - 15 Juin 2019

Cinq propositions artistiques seront réunies le samedi 15 juin 2019 au Centre des arts d’Enghien-les-Bains sous le titre « 5,4,3,2,1 Explorations ! ». Les œuvres souvent interactives de Laura Manelli, Marco Donnarumman, Jeffrey Shaw et des collectifs Le Clair Obscur et Lac Project sont marquées par la même pluridisciplinarité, mêlant arts visuels, art numérique, performance, théâtre et danse.

Avec l’exposition « 5,4,3,2,1 Explorations ! », le Centre des arts d’Enghien-les-Bains propose le samedi 15 juin 2019 une journée de déambulation entre cinq propositions artistiques mêlant arts visuels, art numérique, théâtre et danse. Les œuvres signées par les collectifs Le Clair Obscur et Lac Project ainsi que les artistes Laura Manelli, Marco Donnarumma et Jeffrey Shaw conjuguent les disciplines pour explorer la vie terrestre et extraterrestre, le corps, l’espace ou encore les processus de la violence.

« 5,4,3,2,1 Explorations ! » : cinq propositions artistiques pluridisciplinaires

Entre théâtre et performance, l’œuvre immersive intitulée #Void de la compagnie Le Clair Obscur se déploie en deux chapitres. Le premier, intitulé « #Exoterritoires », est un parcours sonore nomade dans lequel un groupe de spectateurs devenant collaborateurs, revêtus de combinaison, est entraîné dans une exploration de la Terre à la recherche de signes de vie, qu’il collecte en s’appuyant sur les connaissances en exobiologie et celles issues d’expéditions pionnières sur des exoplanètes.

Le second, intitulé « #Colonie.s » permet quant à lui, par le biais de la réalité augmentée, de découvrir comment l’être humain s’est dans un futur proche adapté à de nouvelles conditions de vies en territoire extra-terrestre. L’œuvre s’inscrit dans le travail au croisement des arts vivants et des arts numériques du Clair Obscur, compagnie créée autour de l’artiste multimédia, plasticien en metteur en scène Frédéric Deslias, un travail qui porte en particulier sur la question de l’être dans des environnements computationnels.

Des œuvres mêlant arts visuels, arts numérique, théâtre et danse

Avec son œuvre La vallée dérangeante, Laura Mannelli poursuit sa recherche sur les perceptions et les concepts liés à la notion d’espace. A la fois installation interactive et performance l’œuvre est composée de quatre voiles d’organza qui se superposent pour former, par leurs mouvements au gré des courants d’air, les reliefs d’un paysage. En mode installation, une présence lumineuse et sonore se déplace et se démultiplie à la surface de ces écrans et interagit avec les spectateurs tandis qu’en mode performance, les spectateurs sont livrés à un corps à corps avec une danseuse.

Les outils numériques dans l’art de J. Shaw à M. Donnarumma et L. Mannelli

L’œuvre en cours de création de Marco Donnarumma, intitulée Humane Methods, analyse les processus de la violence contemporaine que les êtres humains exercent par le biais de la technologie contre leurs semblables ou leur environnement naturel. Suite à une résidence d’un mois au Centre des arts, Marco Donnarumma dévoilera une étape de cette prochaine création associant le théâtre, la performance, la musique biophysique, le bioart et l’intelligence artificielle.

L’installation interactive et performance S’élever c’est d’abord être à terre du collectif Lac Project offre une version moderne du retable d’autel : autrefois écran politique et religieux, il accueille ici de nouvelles cérémonies mêlant images vidéo, danse et Smartphones. Les œuvres de Jeffrey Shaw, réunies dans l’exposition « Passé augmenté x Présent augmenté » sont celles d’un pionnier dans le domaine des nouveaux médias et de la réalité virtuelle.