ART | LANCEMENT

Tokyo-Ozone

05 Avr - 05 Avr 2005

Un nouvel espace au Palais dédié à une nouvelle technologie : le wi-fi. Le spectateur, muni d’un ordinateur portable, peut avoir accès à internet dans le centre d’art contemporain. Dans l’attente de voir ce que ce projet va offrir aux artistes, ce qu’il va apporter à l’art et s’il va inspirer…

Palais de Tokyo, site de création contemporaine
Tokyo-Ozone

« Le Palais de Tokyo est une caisse de résonance. Il amplifie les bruits du monde, il rend perceptible des messages, explore des voies nouvelles, propose des regards différents. Crée, avec Rafi Haladjian, la Tokyo_Ozone, s’inscrit donc naturellement dans le rôle d’émetteur que nous nous sommes toujours assigné. Cette fois, il s’agit d’ondes véritables et les messages transmis sont ouverts à tous. C’est un petit morceau de futur qui se dessine dans ce projet, une porte ouverte à l’imagination. A nous tous d’en saisir la portée et de modifier un peu nos comportements, grâce à cette petite antenne placée sur le toit du Palais de Tokyo. »
Marc Sanchez, directeur des programmes du Palais de Tokyo

« Imaginons un domicile, une chambre d’hôtel, un entrepôt, une place publique… dans lesquels les objets courants, les panneaux indicateurs, les écrans, les dispositifs de communication se mettent instantanément à notre service dès que nous en franchissons le seuil : c’est la « troisième révolution informatique », celle de « l’Intelligence Ambiante » et des « Réseaux Pervasifs* », aussi évidente que le courant électrique. Des myriades de puces s’insèrent dans l’environnement et dans les objets du quotidien, capables de se repérer dans l’espace, de se reconnaître les unes les autres et de se relier en réseau, sans fil. Chaque individu se déplace entouré de sa bulle de communication et, selon l’endroit où il se trouve, interagit avec les bulles des autres individus ou des objets qui lui sont proches… »
Rafi Haladjian, fondateur d’Ozone
*: « Réseaux qui connectent tout, partout, tout le temps, à haut débit et pour pas cher ». (Rafi Haladjian)

Un peu d’histoire
C’est en 2004, à la lecture d’un article du journal Libération qui présentait l’activité d’une start-up du 13e arrondissement parisien répondant au nom d’Ozone, que l’attention du Palais de Tokyo a été attirée… La vision d’Ozone nous semblait bien proche, en effet, de ce qui anime notre réflexion au quotidien dans la construction du projet du Palais de Tokyo et le premier contact avec Rafi Haladjian, le fondateur d’Ozone, fut plus que prometteur. Convergence d’intérêt évidente, même souci de laisser l’imagination pénétrer notre quotidien et, surtout, une réponse immédiate et positive à la proposition du Palais de Tokyo de développer ensemble une étape nouvelle de leur projet de Réseau Pervasif en installant une antenne sur le toit du Palais de Tokyo pour inventer ensemble la « Tokyo_Ozone » !

Le wi-fi créatif pour tous
Il y a urgence à ne pas s’assoupir sur le présent et à observer de près certains phénomènes, à expérimenter de nouvelles pratiques culturelles, à y participer activement, à proposer de nouveaux terrains d’expression dont celui de l’art et de la création contemporaine ne sauraient, bien sur, être exclus.
Les technologies mobiles sont l’emblème et le carrefour de tous les objets communicants de demain qui, au delà des simples gadgets commerciaux qu’il faudra savoir éviter, sont la preuve d’évolutions fondamentales pour notre société technologique et témoignent de l’apparition de comportements nouveaux.
Téléphone par Internet, jouets communicants, objets réactifs ou interfaces transparentes, homme-machine, tous ces objets dits « intelligents » reposent sur le wi-fi, un nouveau type de connexion qui se développe à une telle vitesse qu’il est difficile d’en percevoir les étapes pour les nonspécialistes.

Des signes qui ne trompent pas
C’est, par exemple, à New York ou à Paris, des artistes qui ont pris l’habitude de se retrouver avec leurs ordinateurs portables pour des « Open Jam » et qui, sous le nom de « Share », font se rencontrer musiciens, vidéastes, DJ, performeurs et passionnés du son et de l’image de tous ordres, pour concevoir ensemble de fantastiques moments d’improvisation audio et vidéo ouverts au public. L’accès au net sans fil leur permet toutes les libertés, toutes les invitations d’artistes d’ici ou d’ailleurs, en temps réel, ensemble et sans barrière.

Le sens de la Tokyo_Ozone
C’est cette attitude d’ouverture qui a donné sens à la création, au Palais de Tokyo, de cet espace de préfiguration du futur que représente la Tokyo_Ozone.
Encore un peu difficile à saisir concrètement ? Certes, mais il importe de percevoir ensemble tout ce qu’engage le simple geste de se connecter autrement au reste du monde. Il faut travailler ensemble – public, institutions, concepteurs privés – pour donner place et audience aux créateurs qui sont déjà immergés dans cette modernité d’aujourd’hui. Il faut tracer ensemble le portrait d’une nouvelle communauté dont celle de la Tokyo_Ozone n’aura été que l’embryon mais dont les développements sauront être imprévisibles, surprenants et exceptionnels.

Le mardi 5 avril 2005
C’est à partir du mardi 5 avril que le réseau Tokyo_Ozone sera opérationnel.
A cette occasion, le Palais de Tokyo invite à une rencontre avec les responsables de ce projet et avec plusieurs créateurs. Pour tout savoir, il va falloir venir…
A compter de ce jour, n’oubliez pas d’apporter votre ordinateur portable si vous venez au Palais de Tokyo ! En vous connectant à www.tokyo-ozone.net, vous entrerez dans l’univers de la Tokyo_Ozone, vous rejoindrez la communauté Tokyo_Ozone et saurez tout de ses développements…

Infos pratiques
de 20h à minuit
T. 01 47 23 54 01
contact@palaisdetokyo.com
Plein tarif: 6 euros
Tarif réduit: 4,50 euros
Gratuit le 1er dimanche du mois