ART | EXPO COLLECTIVE

LABO_DÉMO FERMÉ 24/24_7/7

27 Mai - 16 Juin 2021
Vernissage le 27 Mai 2021

Le Centre Wallonie-Bruxelles se fait zone d’occupation durant les trois prochaines semaines. Une quarantaine d’élèves de l’École de recherche graphique ERG (Bruxelles) et de la Villa Arson (Nice) animent un lieu d’échanges artistiques et commerciaux en réaction aux mesures sanitaires contraignantes pour le secteur culturel.

Le Labo_Démo conçu par le Centre Wallonie-Bruxelles est un dispositif de valorisation de la création contemporaine émergente dans les écoles d’arts belges et françaises. Comparativement à celui de 2020, le Labo_Démo 2021, intitulé « Fermé 24/24_7/7 », s’est radicalisé en prenant la forme d’une zone d’occupation temporaire, menée par une quarantaine d’étudiants de l’École de recherche graphique ERG (Bruxelles) et de la Villa Arson (Nice). Cette zone d’occupation se fera lieu d’échanges, artistiques et commerciaux, entre centre d’exposition et boutique d’art. 

Labo_Démo « Fermé 24/24_7/7 » : un projet contestataire 

Le projet du Labo_Démo « Fermé 24/24_7/7 » s’inscrit dans le contexte sanitaire français des derniers mois. Alors que l’ouverture des lieux commerciaux rendait incompréhensible la fermeture des lieux culturels, l’idée est venue au Centre Wallonie-Bruxelles d’ouvrir une boutique pour contourner l’interdiction d’exposer. Puis, dans le sillage des occupations de théâtres, l’idée de la boutique a été abandonnée au profit d’une zone d’occupation, à la fois un espace de réflexion et d’exposition, un centre commercial et culturel. Pendant trois semaines, une quarantaine d’étudiants de l’École de recherche graphique ERG et de la Villa Arson proposeront toutes sortes de choses : peintures, sculptures, céramiques, textes, journaux, affiches, installations, vêtements et autres surprises telles que des chariots de supermarchés ou… des chaires professorales.

Labo_Démo « Fermé 24/24_7/7 » : une zone d’occupation polymorphe

Malgré son titre « Fermé 24/24_7/7 », le Labo_Démo  accueillera de multiples activités lucratives et artistiques dans la galerie et dans la cour du Centre Wallonie-Bruxelles. Lors d’une performance vocale et sonore Maëlle Chabrillat et Marion Courtois interrogeront la réappropriation de leur parole ; Pierre Moretti prônera la dédomestication des animaux de compagnie en faisant des crêpes pour chiens. Des lieux d’échange et d’entraide seront aménagés : Léna Bruyère animera ainsi le « Laboratoire temporaire de Brenda » autour de la création vidéo et de la photographie.

Enfin, dans des zones d’échanges artistiques et commerciaux, Léonore Chastagner rédigera, en échange de quelques euros, un texte sur une personne qui s’assoira devant elle.  Makiko Yoshii troquera une de ses créations — des miroirs ornés des fenêtres de ses amis vivant au quatre coins du monde — contre un objet personnel d’un visiteur. Oscar Mathieu ouvrira un salon de tatouage selon la technique du handpoke. Attandi Trawalley exposera dans sa boutique une sculpture mobile.