LIVRES

Labels Via 2010

Les labels Via distinguent chaque année quelques dizaines d’objets qui témoignent d’une démarche innovante « en termes de matériaux, de technologie, de fonction ou de style ». Un spectre plutôt large pour un dispositif qui vise essentiellement à apporter un supplément de visibilité aux entreprises françaises faisant le pari du design. En tête desquelles l’incontournable Ligne Roset/Cinna, et ses designers vedettes : François Azambourg, Inga Sempé et Philippe Nigro. Ce dernier, déjà lauréat de quatre aides à projets Via, décroche cette année pas moins de 3 labels : pour le fauteuil Flax, le tabouret guéridon Inséparable et le piètement pour table T.U.

La sélection 2010 compte également de nouveaux venus. Parmi eux, des structures dont le modèle économique constitue déjà un bel exemple d’innovation : Pyrenea Contract est ainsi une association de cinq entreprises du Sud-Ouest, travaillant en réseau pour capitaliser sur la complémentarité de leur savoir-faire. Dans un autre registre, ledito.com s’est déjà fait un nom dans l’édition de meubles en bois éco-conçus, imaginés par de jeunes designers et coédités par une communauté d’internautes.

Cette diversité d’acteurs se traduit par une gamme d’objets et d’applications plus large qu’à l’accoutumée. Dépassant les frontières du mobilier haut de gamme destiné aux intérieurs bourgeois ou au marché de la prescription, les labels 2010 récompensent pêle-mêle : un modèle de chaise empilable pour collectivités (DS n°4, de Sébastien Cluzel pour Souvignet Design), un canapé vendu en grande distribution (Motion, d’Ora Ito pour Dunlopillo), des éléments de bureau recyclables (ensemble Oxygène de Paul Guérin et Till Breitfuss pour Arfeo) et même une solution de couchage pour l’aide humanitaire d’urgence…

Cette dernière se compose de quatre modules interchangeables en carton standard et se monte en quelques minutes par une opération de triangulation qui assure sa résistance. Imaginé par le duo de designers NOCC (Juan Pablo Naranjo & Jean-Christophe Orthlieb), Leafbed pourra être produit au plus près des besoins grâce au réseau international de sites de production de la société Smurfit Kappa, partenaire du projet. Une solution économique et écologique, qui est actuellement testée dans des camps de réfugiés du Niger. En fonction des résultats, elle pourrait être prochainement commercialisée à grande échelle.

Dans une sélection qui fait globalement la part belle au bois, le mobilier en métal constitue l’autre bonne surprise de ce cru 2010, et lui donne contre toute attente une touche de légèreté et de poésie. Il y a d’abord l’étonnant banc urbain conçu par Alexandre Moronnoz et édité par la Tôlerie Forézienne. Interférences (c’est son nom) semble découpé et plié dans une seule feuille d’acier. Plane en surface, sa silhouette s’anime par en-dessous d’ondulations semblables à celles d’un électrocardiogramme. Un objet sculptural, qui renouvelle le registre de formes associé au mobilier urbain et semble faire écho à son environnement de destination : une mégapole au plan tranquillement orthogonal, qui vibre en permanence au rythme chaotique des millions de flux qui la traversent.

Egalement taillée dans l’acier, la collection Les 3 sœurs de Nicolas Gaudin contraste elle aussi avec les formes rondes, pleines et généreuses qui dominent la sélection. Les pieds de ces sellettes semblent s’étirer pour former une pointe lorsqu’elles touchent le sol, créant un étonnant effet de perspective. On pense en les voyant aux araignées de Louise Bourgeois, réinterprétées à petite échelle et de manière purement géométrique. La maîtrise exemplaire du travail du métal par la société normande FM&B confère à ce trio une apparente légèreté et une très grande élégance.

Il faudrait encore citer les objets de Petite Friture, ou d’Edition sans étiquette, deux jeunes éditeurs qui savent prendre le risque de l’innovation. Car la rareté de cette prise de risque, n’est-ce pas finalement la raison d’être des Labels Via ?

Philippe Nigro
Inséparable, 2010. Tabouret guéridon en mousse polyuréthane, ouate de polyester, feutre, acier plié, soudé, laqué noir satiné. Structure du pouf en multiplis et polypropylène. Edition Ligne Roset.
Sébastien Cluzel
― Chaise DS n°4, 2010. Bois variable, acier. Edition Souvignet.
Paule Guérin et Till Breitfuss
Oxygène, 2010. Bureau. Edition Arféo.
Alexandre Moronnoz
Interférences, 2010. Mobilier urbain, banc en métal. Edition Tôlerie Forézienne.
Studio Nocc
― Solution de couchage Leaf Bed, 2010. Carton. Edition Leaf Supply
Nicolas Gaudin
―Collection Les 3 sœurs, 2010. Sellettes en métal. Edition FM et B L’atelier du métal.

AUTRES EVENEMENTS LIVRES