ART | EVENEMENT

La Nuit des Reconfigurants

31 Mar - 31 Mar 2017
Vernissage le 31 Mar 2017 à partir de 20:00

La Nuit des Reconfigurants, à Trempolino, à Nantes, vient clôturer l’année pour l’École de communica­tion visuelle de la ville. Elle est la dernière phase du projet des Reconfigurants conçu par Patrick Bernier et Olive Martin pour reformuler le rituel marquant chaque année l’arrivée des nouveaux étudiants.

La Nuit des Reconfigurants se déroule cette année le vendredi 31 mars à Trempolino, scène des musiques actuelles et du spectacle vivant à Nantes. Cet événement constitue une des phases des Reconfigurants, un processus conçu par les artistes Patrick Bernier et Olive Martin pour marquer et accompagner chaque année l’arrivée des nouveaux étudiants au sein de l’École de communica­tion visuelle de Nantes.

Les Reconfigurants : le bizutage réinventé

Depuis plusieurs années, l’École de communication visuelle de Nantes a remplacé le traditionnel bizutage, jugé violent et interdit depuis 2010, par un nouveau rite de passage pour ses nouveaux étudiants. A la demande des étudiants, une commande est faite au duo d’artistes Patrick Bernier et Olive Martin, par le biais du médiateur-relais de la Fondation de France Entre-deux, pour repenser cet important moment d’accueil des étudiantes de première année et de rencontre.

Patrick Bernier et Olive Martin ont alors proposé une nouvelle forme d’accueil, qui conserve toute la dimension symbolique et rituelle de l’événement. Ils ont imaginé un programme pouvant être chaque année réinterprété autour d’un axe constant. L’événement, rebaptisé Les Reconfigurants s’organise en trois phases le Dénouement, en début d’année, les Assemblées de tramage, au cours de l’année et la Nuit des Reconfigurants, en fin d’année.

La démarche de Patrick Bernier et Olive Martin engage une réflexion autour de nouvelles pratiques. Celles-ci visent à considérer les nouveaux étudiants non plus comme des individus dont il faut effacer l’identité pour les intégrer au système en place, mais comme les porteurs d’une singularité qui alimente et dynamise l’identité de l’école.

Patrick Bernier et Olive Martin ont actualisé le rituel d’accueil

Pour mettre cet apport d’identités nouvelles au cœur du projet des Reconfigurants Patrick Bernier et Olive Martin se sont inspirés des wampums amérindiens, des ceintures de perles tissées dont les motifs sont des codes transcrivant les accords conclus lors de rencontres diplomatiques et qui sont alors échangés entre les différentes parties. Le principe des wampum est repris dans les Assemblées de tramage qui se déroulent pendant l’année et qui rassemblent des volontaires autour de l’organisation des deux autres événements, le Dénouement et la Nuit des Reconfigurants. Une retranscription des discussions intitulé la Trame est alors tissé par les étudiants. Ce tissage est défait l’année suivante pour symboliser d’accueil des nouveaux étudiants qui devront à leur tour en réaliser un.

La Nuit des Reconfigurants est organisée durant l’année lors des Assemblées de tramage. L’événement a pour but de croiser deux champs habituellement dissociés : l’étude et la fête. Mêlant conférences et concerts, elle s’articule autour d’un thème choisi par les étudiants qui est, cette année, le bonheur. Le programme est comprend l’inauguration de la commande artistique Les Reconfigurants à l’École de communica­tion visuelle de Nantes en présence des artistes Patrick Bernier et Olive Martin et des commanditaires, puis une parade de l’école à la scène des musiques actuelles et du spectacle vivant Trempolino et enfin, la Nuit des Reconfigurants. Celle-ci proposera, sous la conduite du chorégraphe nantais Loïc Touzé, de la musique, des chants, des conférences de l’historienne de l’art Isabelle Conte, des danses, une exposition des réalisations du studio de design graphique d’Antonin + Margaux, la projection du documentaire Dionysus in ‘69 de Brian De Palma et des ateliers.