ART | EXPO

La Nébuleuse de l’homoncule

04 Mar - 03 Avr 2011
Vernissage le 04 Mar 2011

Sandra Lorenzi questionne notre culture et ses fondements, nos comportements et leurs origines. Les références anciennes, les formes ancestrales ou les fictions populaires sont autant de sources pour repenser et imaginer un monde habité par des créatures à la fois surprenantes et familières.

Sandra Lorenzi
La Nébuleuse de l’homoncule

Module 1

A travers sa pratique sculpturale, Sandra Lorenzi questionne notre culture et ses fondements, nos comportements et leurs origines. Les références anciennes, les formes ancestrales ou les fictions populaires sont autant de sources pour repenser et imaginer un monde habité par des créatures à la fois surprenantes et familières.

Sandra Lorenzi propose pour son exposition au Palais de Tokyo un ensemble d’œuvres nouvelles et existantes au caractère anthropomorphe pour certaines et à la nature spatiale pour d’autres.

Le titre «La Nébuleuse de l’homoncule», association d’un phénomène astronomique à une création alchimique, évoque un univers étrange: les Jizo gisants, figurines de moines japonais décérébrées, côtoient une corne d’abondance en pleine mutation, mi-animale, mi-minérale, vestige éculé de nos sociétés de consommation.

Les Sub rosa, sorte de bunkers à usage domestique, veillent. Chaque personnage nous indique la direction d’un autre. Dans ce climat nébuleux et incertain, ces homoncules persistent à l’abri d’une vieille cabane abandonnée.