PHOTO | EXPO

Elina Brotherus, La Lumière venue du nord

29 Juin - 25 Sep 2016
Vernissage le 28 Juin 2016

L’exposition «La Lumière venue du nord» présentée au Pavillon populaire de Montpellier est une rétrospective de l’œuvre d’Elina Brotherus. Un travail photographique profondément autobiographique qui souligne le lien entre photographie et peinture et se prolonge dans la vidéo.

Elina Brotherus
La Lumière venue du nord

Le Pavillon populaire de Montpellier accueille une rétrospective de la carrière d’Elina Brotherus, artiste finlandaise contemporaine, qui pratique la photographie et la vidéo. Son œuvre photographique est présentée chronologiquement au travers de plus de 180 clichés regroupés en trois périodes.

La première partie est consacrée à la démarche autobiographique qui caractérise ses premières photographies au milieu des années 1990. Les clichés représentent Elina Brotherus dans des environnements domestiques ou extérieurs et font le récit de sa vie: ses amours, son mariage, sa séparation et son divorce… Souvent nue, de face, de dos ou de profil, en plan américain ou en pied, assise ou couchée: son esthétique est intimiste.
La série Suite française est une mise en scène au déroulement très narratif de son personnage. Ainsi dans le cliché Revenue: elle pose dans une chambre d’hôtel au lit défait, revêtue d’un manteau et de gants, portant un sac à dos, une valise posée à ses côtés, ce qui esquisse un récit.

Le deuxième temps de l’œuvre se distingue par la confrontation avec des paysages, souvent de vastes horizons au premier plan desquels pose Elina Brotherus. Dans ces autoportraits éclairés par une lumière nordique sur fond de décors naturels, paysages extérieurs et paysages émotionnels semblent se répondre.

Dans la série Horizon la figure de l’artiste est absente, mais les images sont traversées de lignes d’horizon où se succèdent verts paysages, aplats désertiques et dégradés de gris d’une mer polaire. On reconnaît là l’influence de la peinture hollandaise et scandinave, mais aussi de celle de Jean-Baptiste Corot et de Caspar David Friedrich, et toujours en couleur, à la composition minutieuse.

Les vidéos d’Elina Brotherus intègrent également cette dimension picturale: complémentaire à son œuvre photographique, il décline son rapport au temps, à la lenteur et à la contemplation.

L’exposition se referme sur le retour à l’autobiographie intime. La série Annonciation cette thématique biblique souvent exploitée dans la peinture pour narrer l’un des aspects les plus douloureux d’Elina Brotherus, la découverte de son infertilité.

Informations
Pavillon populaire
121, allée de Jérusalem
34000 Montpellier