PHOTO | EXPO

Galerie Vrais Rêves. La galerie fait sa foire

21 Nov - 24 Déc 2015
Vernissage le 21 Nov 2015

Profitant de la période des fêtes pour permettre aux potentiels acquéreurs d’accéder à l’œuvre de leur choix, la Galerie Vrais Rêves, rassemble des photographies des artistes qu’elle a pu exposer et en invite de nouveaux. Des centaines de clichés ornent donc les murs de l’espace lyonnais, tous à vendre.

Gian-Marco Agazzi, Pilar Albajar, Antonio Altarriba, Vaso Ascolini, Jean-Louis Bigou, Marlo Broekmans, Jo Brunenberg, Michel Brunier, Laurent Camut, Jean-Baptiste Carhaix, Laurent Cochet, Didier De Nayer, Willy Del Zoppo, Tom Drahos, Joachim Eneroth, Luc Ewen, Jean-Claude Gautrand, Yannig Hedel, Alain Herveou, Eduard Ibanez, Irina Ionesco, Thomas Kellner, Iosif Kiraly, Jean-Luc Koenig, Bernard Lanteri, Valérie Legembre, Marie-France Lejeune, Marc Le Mène, Hélène Martiat, Michel Medinger, Michael Michlmayr, Pascal Mirande, Ymy Nigris, Jerzy Olek, Marc H. Peverelli, Bruno Pilia, Philippe Liev Pourcelot, Mélanie Ranval, Bénédicte Reverchon, Danilo Sartoni, Yolande Six, Keiichi Tahara, Yvonne Vaar, Lenni Van Dinther

La galerie fait sa foire

Voir, revoir, avoir? Trois mots simples qui illustrent le concept de présentation et de fonctionnement dans les galeries. Ces lieux, médiateurs dans le domaine de l’art entre l’artiste et le public, montrent, valorisent des travaux d’artistes et favorisent ainsi une rencontre qui peut, à terme, se concrétiser par un acte d’achat. La galerie permet donc sans aucun doute le «voir».

Or, et chaque galerie le sait parfaitement, il est souvent difficile pour un acheteur potentiel, lors de sa première rencontre avec l’œuvre, de céder à la tentation de l’acheter, de la posséder. La raison économique peut ne pas être la seule en cause. En effet l’œil s’affine au fil du temps, la réflexion et la perception des choses évoluent en fonction des modes, des rencontres, des lectures, etc… Il est donc indispensable, pour que les œuvres continuent à vivre, de pouvoir les «revoir».

Depuis la création de la galerie, en 1980, ont été présentées de nombreuses expositions. Dans la majorité des cas, les artistes ont laissé les œuvres afin de continuer à assurer la vente de leurs photographies et aussi afin de répondre à des sollicitations d’organisateurs de manifestations, pour des expositions «hors-murs». Cependant ces œuvres leurs appartiennent et il faut de permettre aux personnes de pouvoir les «voir» puis, des mois ou des années plus tard, de les «revoir».

Dans ce but, a été décidé d’organiser, une fois par an, une présentation plus proche de l’esprit «foire» que de la monstration traditionnelle. «La Galerie Fait Sa Foire», à Lyon, permet de mettre en lumière des travaux de nombreux artistes permanents à la galerie et aussi, parfois, d’inviter un ou plusieurs artistes à présenter un travail spécifique. Les visiteurs peuvent ainsi «voir» des œuvres nouvelles et «revoir» celles qu’ils ont eu la possibilité de voir en exposition.

Reste le dernier mot du titre, «avoir?». La période choisie pour la «foire» est celle des étrennes, des cadeaux… donc essentiellement en novembre-décembre mois très propices pour concrétiser un ou des achats d’œuvres. Période qui permet de disposer de fonds suffisants afin de poursuivre une action de promotion de la photographie et des artistes.