LIVRES

La Force de l’art

Le principe : quinze commissaires organisent chacun une exposition pour montrer ce qu’ils aiment dans la création en France de 1960 à nos jours, au Grand Palais. De nombreuses illustrations, accompagnées de textes explicatifs.

— Auteur(s) : Collectif
— Éditeur : Beaux Arts magazine, Paris
— Collection : Hors série
— Année : 2006
— Format : 22 x 28,5 cm
— Illustration : Couleur et noir et blanc
— Pages : 66
— Langue : Français
— ISBN : 2-84278-532-0
— Prix : 9 €

Présentation
Par Fabrice Bousteau

C’est du jamais vu. Cela dure quarante-huit jours. Quinze passionnés d’art contemporain ont sélectionné et mis en scène 300 œuvres, 100 films et vidéos, 80 performance et concerts sous l’immense voûte du Grand Palais. C’est l’exposition — ou plutôt la fête, avec musiques, interventions en tous genres et restaurant expérimental — d’art contemporain la plus incroyable jamais organisée en France: inventive, généreuse et libre. Une exposition d’expositions, de délires, de plaisirs, d’erreurs, d’envies et de tentatives.

Le principe: quinze commissaires de tous âges, de toutes cultures et de toutes origines organisent chacun une exposition pour montrer ce qu’ils aiment dans la création en France des années 1960 à nos Jours. Quinze points de vue qui mettent en scène des œuvres de collections publiques et privées; quinze spectacles du plus classique au plus avant-gardiste: une exposition présentant exclusivement de la peinture, une autre conçue comme un train fantôme, une troisième consacrée entièrement au graphisme en France, une «école» avec chaque jour des professeurs étonnants, ou bien encore une exposition comme un véritable film…

C’est une Jubilation de la création sur 7000 m², dans un lieu incontestablement parmi les plus beaux de France. Et cela se rate d’autant moins que tout est fait pour y aller et y revenir (faible tarif d’entrée,. restaurant, concerts, etc.). Bien sûr, on adorera certains partis pris, on en détestera d’autres, on regrettera la présence ou l’absence de tel ou tel artiste (plus de 200 sont pourtant présents). Mais enfin, on pourra y voir ce que créent les artistes en France. Car, contrairement aux États,Unis, à l’Angleterre ou à l’Allemagne, nous n’avions aucun rendez-vous destiné à présenter un instantané de notre création contemporaine. Cette manifestation devrait avoir lieu tous les trois ans.

C’est nécessaire et c’est, surtout, un plaisir qu’il ne faut pas manquer.

(Texte publié avec l’aimable autorisation des éditions Beaux Arts magazine — Tous droits réservés)

Traducciòn española : Maï;té Diaz
English translation : Nicola Taylor