ART | EXPO

La Fondation mouvante, volume 5

26 Avr - 07 Juin 2008
Vernissage le 26 Avr 2008

Aux confins du surréalisme, Thierry Mouillé développe une oeuvre protéiforme, constituée principalement d’installations et de vidéos, empreintes d’un humour subtil, explorant la notion d’espace dans son sens le plus large.

Communiqué de presse
Thierry Mouillé
La Fondation mouvante volume 5

De retour de Rome, après un séjour d’une année à la Villa Medicis, Thierry Mouillé nous propose le volume 5 de la Fondation mouvante, organisation pluridimensionnelle qui regroupe le travail de l’artiste depuis1988.

Dans ce nouveau volet, on découvre de nouvelles oeuvres créées à Rome.Thierry Mouillé s’est toujours intéressé aux espaces: espace temps, espace dimensionnel, espace numérique mais ici il développe également I’espace mental, l’espace du vide et celui du plein ou encore I’espace opératoire de I’expérience.

Cette exposition nous amène à analyser et à compiler ces différentes notions d’espaces: 38 radiographies de son crâne (six sont présentées dans I’exposition) nous donnent une idée du mode de pensée de Thierry Mouillé, assemblant notamment références et intuitions.

L’éclatement de la lumière devient objet. Le vide s’impose dans un livre de typographie qui a perdu à chaque page les trois lettres A R T. Alors qu’on reconnaît souvent une ville à la seule vue de ses flux, fleuves ou axes périphériques par exemple, Thierry Mouillé a découpé l’espace plan de Paris et de Rome par le biais d’opérations physiques et sonores: il a modifié l’ équilibre de la ville et créé de nouveaux espaces.

Sous le titre générique de « Fondation mouvante », Thierry Mouillé a développé une « entité artistique économique et politique dont le nom paradoxal révèle d’emblée sa position et traduit, non pas une vision utopique, mais I’humanisme lucide qui motive sa pratique artistique. Portées par des principes d’échange qui régissent aussi bien Ie corps, que I’architecture, l’économie ou I’information, ses oeuvres soulèvent toujours la possibilité même la plus infime, d’infléchir la réalité dans le sens d’un monde plus humain ».

A l’occasion de l’exposition de Thierry Mouillé, la fondation mouvante volume 5, Jean-Marc Chapoulie en remet une couche le 5 juin : projections à partir de 21h dans l’exposition.

critique

La Fondation mouvante, volume 5