ART | EXPO

La Boîte Untel (archives 1975-1980)

24 Mai - 31 Août 2013
Vernissage le 23 Mai 2013

«La Boîte Untel», à la fois exposition et publication, permet de plonger au cœur du travail du groupe d’artistes Untel (Jean-Paul Albinet, Philippe Cazal, Alain Snyers, Wilfrid Rouff ) très imprégné par la pensée situationniste, a mené de 1975 à 1980 des actions dans l’espace public, souhaitant mettre en évidence les contradictions et aliénations de nos sociétés contemporaines.

Untel (Jean-Paul Albinet, Philippe Cazal, Alain Snyers, Wilfrid Rouff)
La Boîte Untel (archives 1975-1980)

Untel est un groupe d’artistes constitué, à l’origine, de Jean-Paul Albinet, Philippe Cazal et Alain Snyers, puis de Wilfrid Rouff au départ d’Alain Snyers en 1978, dont l’existence brève mais passionnée, de 1975 à 1980, a donné vie à de nombreuses actions dans l’espace public: reconstitution au Grand Palais du Déjeuner sur l’herbe d’après Manet à l’occasion du Salon des artistes français, défilé de mode simulé au Louvre en costume de «touriste» et d’autres nombreuses interventions polémiques à travers la France.

Le dénominateur commun de ces actions est l’investigation du quotidien, investigation sociale et politique, à des fins critiques, très imprégnées des idées contestataires de mai 68 et de la pensée situationniste. Untel met en évidence la banalité et l’insignifiance de ce qui constitue notre quotidien dans ses contradictions et ses aliénations utilisant tous les supports et modes d’expression qui leur sont accessibles: photographies, films, enregistrements sonores, environnements, gestes, actions corporelles, objets fabriqués, etc.

La photographie et le film sont surtout deux techniques qui s’adaptent parfaitement à la nature de leur travail puisqu’Untel décide de documenter systématiquement ses actions, souhaitant leur assurer une certaine pérennité. Leurs archives sont donc d’une grande richesse documentaire et le travail d’Untel peut ainsi être appréhendé à travers ces archives photographiques, filmiques ou encore sonores mais également à partir des «accessoires» imaginés et produits par les trois artistes.

Aujourd’hui encore, presque quarante ans après leurs premières opérations, l’action d’Untel apparaît toujours très actuelle et terriblement pertinente au regard de notre réalité contemporaine.

La galerie mfc-michèle didier, en collaboration étroite avec Untel publie La Boîte Untel, une nouvelle édition limitée à 24 exemplaires qui compile plusieurs des actions menées par le groupe. Y sont soigneusement présentés fiches, bandes sonores et vidéos, articles historiques et critiques, tracts, le fameux tampon «Plus rien à vendre tout à échanger» ou encore l’ironique badge «touriste», un de leurs accessoires fétiches.

396 fiches sont conservées dans La Boîte Untel. Elles sont issues du catalogue Untel, 1975-1980, Archives et proposent, sous la forme d’une succession de chapitres, une documentation photographique pour chacune des interventions réalisées au cours de l’existence du groupe. Ces fiches, non reliées, accompagnées d’une feuille d’instruction, permettent de disposer d’une exposition rétrospective Untel, cela à la manière d’une exposition en kit. L’ensemble des fiches associé à un «kit d’étagères» constitue par ailleurs une édition spéciale limitée à 8 exemplaires.

L’exposition de La Boîte Untel à la galerie mfc-michèle didier est l’occasion de déployer cette dernière dans l’espace de la galerie, accompagnée de deux installations. Les fiches sont installées sur leurs étagères construites selon les instructions délivrées par la feuille d’instruction, les vidéos passent en boucle, la bande sonore de Vie quotidienne plonge le visiteur dans un autre temps, celui de l’activisme artistique de la décennie soixante-dix, où l’art s’expérimentait et se vivait avant tout.

Vernissage
Jeudi 23 mai 2013 à 18h