DANSE

La Belle Indifférence (+entretien vidéo)

07 Mai - 09 Mai 2010
Vernissage le 07 Mai 2010

En déclinant la nudité à travers l’histoire et son iconographie, Gaëlle Bourges interroge le lien unissant le corps des femmes aux regards qui le déshabillent et le fantasment.

Communiqué de presse
Gaëlle Bourges
La Belle Indifférence

Horaires: Le vendredi à 18h30. Le samedi à 18h. Le dimanche à 19h30.

— Conception, chorégraphie: Gaëlle Bourges
— Interprétation: Alice Roland, Marianne Chargois, Gaëlle Bourges
— Récits de préhistoires: Alice Roland, Marianne Chargois, Gaëlle Bourges
— Récits d’histoires de l’art: Daniel Arasse
— Création sonore: Olivier Toulemonde
— Lumière: Béatrice Le Sire
— Supers visions: Carla Bottiglieri, Pascal Quéneau

Dans le vocabulaire psychiatrique, «La belle Indifférence» désigne l’insensibilité ou l’insouciance de l’hystérique. Produire, reproduire, traverser des figures issues de la peinture occidentale, pour approcher au plus ténu du sens cette nudité que tant de codes, de constructions culturelles et historiques recouvrent.

Afin d’interroger le lien unissant le corps des femmes aux regards qui le déshabillent, le fantasment ou le représentent, Gaëlle Bourges s’est saisie de ce terme pour feuilleter différentes couches d’images et de discours laissant le soin au spectateur de conjuguer ensemble ces fragments d’histoires, d’analyses et d’iconographies.

Sur scène, trois femmes posent, et parcourent comme en passant des nus de tableaux célèbres. Des musiques et des voix les entourent: voix de la description et de l’analyse des œuvres ; récits de travailleuses du sexe compte-rendu de ce qui circule entre corps et regards dans ce rapport monnayé. Le réseau de significations qui s’intercale entre les figures qui affleurent et l’œil qui les contemple, remet en circulation ces représentations appartenant à l’inconscient collectif, déplie les non-dits qui les sous-tendent. Pris entre des espaces esthétiques, réalistes, et narratifs, le regard est déplacé à la lisière de son propre désir, vers un point où projection et compréhension se perturbent mutuellement.

Entretien avec Gaëlle Bourges par Smaranda Trifan

La belle indifférence from Rencontres chorégraphiques on Vimeo.

critique

La Belle Indifférence (et entretien vidéo)