PHOTO

Koen Theys

Pg_Labanque16JohnDavies05bPeople
@12 Jan 2008

Images grotesques et poétiques, chorégraphie sinistre et grimaçante, réalisées par la combinaison de clichés d’Adolf Hitler photographié en train de répéter des gestes étudiés pour ses apparitions publiques.

La galerie Xippas présente deux vidéos monumentales de Koen Theys qui travaillent la représentation du corps dans un double rapport: grotesque et poétique. Les Études médiatiques d’après Heinrich Hoffmann, montrent en effet Adolf Hitler répétant des gestes destinés à ses apparitions publiques, et exécutés en studio devant l’objectif photographique de celui qui fut son photographe attitré. En utilisant un logiciel de morphing, et en superposant les images originales enregistrées par Hoffmann, Theys fabrique de toutes pièces une chorégraphie sinistre et grimaçante. La démultiplication du personnage central (Hitler) rend la mise en mouvement des corps d’autant plus inquiétante et caricaturale. Paumes des mains tournées vers le ciel, doigts écartés, yeux écarquillés, dureté des regards, bouche ouverte, visage halluciné, comme possédé : cette transe mélodramatique et lourde de conséquences située aux frontières de la pantomime, du cinéma et des images arrêtées revêt des aspects réellement menaçants. Modelant avec la technologie numérique des images qu’il n’a pas lui-même réalisées, Koen Theys élabore des formes qui pointent la schizophrénie et le délire d’un homme ayant entraîné le monde dans l’horreur la plus absolue.

Produite selon les mêmes procédés, la deuxième vidéo présentée, Mouvements académiques, s’appuie sur un manuel de photographies illustrant des poses académiques destinées à des cours de dessins. De la figure du discobole à celle du penseur entre autres, les corps se défont puis se recomposent en une lente multiplication, passant par un stade transitoire assez bref qui ramène momentanément ces nus à de simples amas de chairs. La diffusion en boucle et les incessantes métamorphoses créent un état organique d’une troublante beauté. Face à ces mouvements ascendants et descendants, on a le sentiment d’accéder à un monde totalement végétal où les corps, semblables à des plantes délicatement posés sur une étoffe mouvante en forme de socle, paraissent gorgés de sève.

Koen Theys
Études médiatiques, d’après Heinrich Hoffmann, 2001. Vidéo, DVD. 1’ 12.
Mouvements académiques, 2000. Vidéo, DVD. 6’ 40.