DANSE | SPECTACLES

June Events. Primitive, Democracy

07 Juin - 07 Juin 2014
Vernissage le 07 Juin 2014

Une soirée, deux spectacles. Primitive de Claire Croizé, inspirée du travail du réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, évoque le retour à la source, à l’origine. Democracy de Maud Le Pladec est, quand à elle, un projet au long croisant les nombreuses influences qui traversent et animent les recherches de la chorégraphe.

Claire Croizé, Maud Le Pladec
June Events.
Primitive, Democracy

— Claire Croizé, Primitive
Samedi 7 juin à 19h30 — Atelier de Paris
Cette nouvelle création inspirée du travail du réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul (Palme d’or 2010 à Cannes) et de la rencontre entre Claire Croizé et trois jeunes danseurs d’origines brésilienne et marocaine à P.A.R.T.S, évoque le retour à la source, à l’origine. Travaillant sur la vitalité pure qui émerge d’un corps en mouvement et explorant l’intensité de ces qualités gestuelles, la chorégraphe cherche à mettre en
évidence l’ambivalence d’une énergie à la fois positive et destructrice. Primitive circule entre hier, aujourd’hui et demain et rend hommage aux forces inhérentes à l’homme et
à celles de la nature.

Conception et chorégraphie: Claire Croizé
Interprétation: José-Paolo Dos Santos, Youness Khoukhou et Radouan Mriziga
Assistance artistique: Etienne Guilloteau
Scénographie: Josef Wouters
Direction technique: Marc Dewit
Costumes: Anne-Catherine Kunz

— Maud Le Pladec, Democracy
Samedi 7 juin à 21h — Théâtre de l’Aquarium
Democracy est le second volet de To Bang on a Can (2012-2015), projet au long cours empruntant son titre au collectif de musique contemporaine new-yorkais fondé en 1987 par David Lang, Julia Wolfe et Michael Gordon. Cette pièce croise les nombreuses influences qui traversent et animent les recherches de Maud Le Pladec. Cinq danseurs et un quatuor de batteries se confrontent sur le plateau pour un cocktail de rock et de musique post-minimaliste. Et en parallèle, la lecture de l’essai du philosophe Miguel Abensour, La Démocratie contre l’état, qui pose la question de la responsabilité politique de l’individu face à l’état «démocratique». Le résultat est détonant : les corps des danseurs vibrent, littéralement. Connectés, mais doués d’une existence propre, ils dégagent une énergie qui nous parvient comme le souffle d’une déflagration.

Conception et chorégraphie: Maud Le Pladec
Interprétation danse: Maria Ferreira Silva, Julien Gallée-Ferré, Corinne Garcia, Mélanie Giffard et Simon Tanguy
Musique live: Ensemble TaCTuS (Ying-Yu Chang, Paul Changarnier, Quentin Dubois, Pierre Olympieff)
Scénographie lumières: Sylvie Mélis
Création costumes: Alexandra Bertaut
Assistant musical: Gaël Desbois
Documentation: Youness Anzane
Régie générale: Fabrice Le Fur, Nicolas Marc
Régie son: Vincent Le Meur
Création des décors: Vincent Gadras

Consulter
Retrouvez la programmation complète du festival JUNE EVENTS sur www.junevents.fr